Les Mémoires Akashiques

La visite de votre bibliotèque Akashiques vous permet de meiux vous orientez dans votre chemin...

Boson de Higgs, la particule de Dieu

Cette particule élémentaire constitue l'une des clefs de voûte de la physique des particules.

Méditations Kabbalistiques

Méthode de méditation d'aprés Rav Aboulafia

L'imcomptatiblité de la Glande Pinéale et les Ordinateurs

Des études scientifiques révèlent que les cristaux de silicium polluent notre glande

Qu'est ce que le Saut Quantique

La partie spirituelle du cerveau serait la glande pineale est permettrait ce saut quantique par un changement brusque de l'état de manière pratiquement instantanée.

jeudi 23 novembre 2017

L Âme humaine selon le Ramh'al

L’âme humaine selon le Ramhal
Par Moshe Chaim Luzzato

Selon le Ramhal, dans son Derek HaShem (La voie de Dieu). Ce court texte traite également dans une moindre mesure du sommeil et des rêves.
Sur l’âme humaine et ses facultés
1. Parmi toutes les créatures, la spécificité de l’homme réside dans la synthèse de deux éléments diamétralement opposés: le corps et l’âme. Il est un aspect de l’âme qui existe aussi chez le genre animal, il s’agit de la partie sensitive et de la partie «intellectuelle» innée à sa nature.
Cependant, cette âme propre à l’animal, correspond à une réalité très subtile, transmise par la semence lors de la conception et qui à son tour, se répand et participe au développement du corps, conformément à son espèce. Lorsque cette créature atteint sa maturité, la semence continue à agir, constituant la source de la partie sensitive et «intellectuelle». Or, il existe une grande différence quant à la partie intellectuelle d’une espèce animale à l’autre ; ainsi la partie intellectuelle, chez l’homme, diffère-t-elle fondamentalement de celle de l’ensemble de tous les animaux. Les facultés procèdent de l’âme selon ses propriétés naturelles et capacités mises à son service, variant d’une espèce à l’autre.
Chez l’homme, l’âme consiste en plusieurs facultés parmi lesquelles: l’imagination, la mémoire, l’intellect et la volonté. Assignée à des limites particulières, chacune d’elles influence, selon sa voie spécifique.
2. Hormis toutes ces facultés, il existe dans l’âme humaine une dimension distincte et suprême ayant la fonction exclusive de relier l’homme aux racines transcendantales auxquelles il doit s’attacher afin que ses actes engendrent des effets considérables sur les forces supérieures. De la conséquence de cet acte résulte une influence majeure des mondes suprêmes sur l’âme divine et de là sur l’âme plutôt animale vers le corps. Ainsi l’âme dite supérieure dirige l’âme inférieure durant toute l’existence humaine, lui procurant les fonctions nécessaires, et ceci relativement au degré d’attachement avec les racines suprêmes. En somme, l’âme divine s’associe à l’âme inférieure (animale) et celle-ci à la partie la plus subtile dans le sang ; ainsi de cette manière le corps et les deux âmes s’entremêlent en un ensemble homogène.
3. L’âme divine, se trouvant liée au corps par l’âme inférieure (ou animale), reste donc limitée, ne pouvant participer ou échanger quoi que ce soit avec les êtres distincts et transcendantaux, ceci durant toute la période de cet attachement – c’est-à-dire pendant toute l’existence de l’homme. Durant cette période, l’âme divine est affectée par les actes corporels lui permettant soit de s’attacher à la Lumière divine soit de sombrer vers les forces de l’impureté. La direction prise par l’âme, dépendra essentiellement de sa préparation ou non à la perfection ultime. L’âme divine influençant l’homme, dirige l’âme inférieure, selon sa préparation, en lui déterminant les limites des facultés intellectuelles. Ainsi l’âme divine crée dans cette âme inférieure, les pensées et le désir selon la direction qu’elle entreprend.
4. Or, quoique l’âme soit une, elle exprime cependant plusieurs facultés différentes. Nous pouvons dire qu’il s’agit de plusieurs âmes qui s’entrelacent comme des anneaux -l’une dans l’autre, formant ainsi une chaîne. De la même manière que la chaîne est constituée de plusieurs anneaux, ainsi cette âme supérieure (ou divine) dans son ensemble, est composée de plusieurs facultés, liées l’une à l’autre, la dernière s’intégrant à l’âme inférieure que le sang véhicule.
Néanmoins, certaines parties de cette âme peuvent la quitter pour revenir plus tard. De même, certains degrés s’y ajoutent et puis s’évanouissent, sans pour cela laisser une quelconque empreinte sur le corps. En effet, ce genre d’âmes n’a pas d’influence directe sur le corps. Elles n’ajoutent et ne dégradent ni la vitalité de l’homme ni ses facultés sensitives. L’unique fonction de l’âme supérieure est de donner à l’homme la possibilité de retrouver son essence authentique en lui permettant de s’attacher, selon ses mérites, aux racines suprêmes.
Ce principe inclut aussi le concept «d’âme supplémentaire» survenant à l’entrée du chabbat et disparaissant à sa sortie. Ni sa venue ni son départ ne sont ressentis par le corps.
L’âme se subdivise en cinq parties: Nefech (l’âme), Roua’h (souffle), Néchama (l’âme divine), Haya (l’essence vivante), Yêhida (l’essence unique).
5. L’âme divine (Néchama) vit certaines expériences propres à sa nature et quoiqu’elle soit attachée indirectement au corps par le sang, elle s’identifie néanmoins aux mondes spirituels sans que pour cela sa relation avec le corps ne vienne compromettre ce rapport avec l’Au-delà. Cependant, de cette relation, n’émane pratiquement aucun effet sensible sur l’intellect de l’homme ou sur sa pensée, hormis dans certains cas, et ceci, de manière très faible. À ce propos, nos maîtres disent: «Même si l’homme ne voit pas, son Mazaf voit» (T.B Méguila 7a). En effet, une information peut parvenir à cette âme supérieure ne pouvant transmettre à l’intellect et à la raison qu’une image incomplète. L’homme, dans ce genre d’expérience ne ressent qu’une faible impression.
6. D’autre part, la Sagesse suprême décida de diviser le temps en deux parties, l’une réservée aux activités de l’homme, l’autre au repos. Il s’agit du jour, temps de l’effort, et de la nuit, temps du répit. Ainsi, Dieu a créé en l’homme l’horloge du sommeil lui permettant de reprendre son «souffle», marquant un arrêt à ses activités. Pendant ce moment, leurs forces physiques et spirituelles se renouvellent pour le lendemain.
Lorsque l’homme dort, ses forces sont à l’état de repos, ses facultés sensitives et intellectuelles restent immobiles, seule la faculté imaginative est en exercice. Cette dernière imagine et conçoit les choses à partir de ce qu’elle a perçu lors de son moment d’éveil ou de ce qu’elle reçoit des substances et des fumées qui montent au cerveau, provenant des hormones «naturelles», ou encore de la nourriture. Il s’agit du phénomène du rêve qui visite tous les hommes.
La Traversée de Âmes, Louis Janmot, 1854.
Dieu décréta aussi que pendant le sommeil, l’âme supérieure soit détachée de ses liens corporels ainsi que ses différentes parties, y compris le Roua’h (souffle). Toutes les parties supérieures de l’âme s’élèveront, s’éloignant du corps; seul le Néfech restera attaché à l’âme inférieure (ou animale). Au moment où elles se séparent, ces différentes parties de l’âme supérieure s’envolent vers un espace déterminé pour communiquer avec les êtres spirituels, officiers responsables des phénomènes naturels, ou bien avec les angesqui s’identifient à la prophétie ou bien encore avec les démons. Le résultat de chaque expérience dépend de plusieurs facteurs chacun d’eux étant lié à une cause spécifique.
Parfois cette âme supérieure transmettra ce qu’elle a perçu, degré après degré, jusqu’à l’âme inférieure. Ainsi la faculté imaginative sera stimulée, décrivant des images selon ses propres voies. Aussi cette faculté associe-t-elle tantôt des choses réellement perçues, tantôt des choses déformées. Le moyen par lequel l’âme supérieure perçoit déterminera la vision de l’imagination. Soit le mélange et la confusion dus aux fumées et aux substances prédomineront sur les difformités, soit la clarté sera prépondérante.
Parfois, l’individu reçoit une information ou un savoir à propos de son avenir par l’intermédiaire de ce moyen. Cette situation procédera alors du décret divin. L’information en question sera révélée à la Néchama (l’âme divine) par l’un des officiers au service de Dieu, qui à son tour transmettra le message jusqu’au Néfech (l’âme). À partir de là, l’imagination percevra la vision d’une manière floue, ou claire selon le décret de la Sagesse suprême. A ce sujet, il est écrit: «en songe, dans des visions nocturnes (…) [Dieu] ouvre l’oreille des hommes.» (Job 33, 15-16).
En somme, les rêves expriment les perceptions de l’imagination selon sa propre faculté ou selon la stimulation de la Néchama en fonction de ce qu’elle a reçu. Toutefois le stimulateur principal de ce genre de phénomènes ne peut être que l’une des forces transcendantales qui informe l’âme divine (Néchama), transmettant le message à la faculté Imaginative. Si à présent, la «force» en question fait partie des «saints serviteurs», la vision sera alors véritable. Si, par contre, il s’agit d’une force opposée, la vision sera alors faussée. À ce propos, nos maîtres disent: «Dans un cas, le rêve émane d’un ange et dans un autre, il procède d’un démon.» (T.B. Bérakhot 55b).
Dans tous les rêves, il existe des difformités dues au travail même de l’imagination. C’est à ce propos qu’ils ont ajouté: «Il est impossible que le rêve ne contienne pas quelques éléments dépourvus de signification» (Ib. 55a).
Cependant, il est des rêves de l’ordre de la prophétie.

Publié par Spartakus FreeMann

Publie par la Source des sagesses
Vous pouvez partager ce texte à condition d'en respecter l'intégralité et de citer la source: http://la-source-des-sagesses.blogspot.fr/


Vous appréciez ce site et voulez soutenir mon travail ?
Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un Don libre par PayPal, ....
Avec toute ma gratitude

Recevez nos derniers articles

les coups de coeur

Maître

de Sagesse

Auteur Un-connu

Si tu te contentes de boire l'eau de mon puits, demain tu mourras de soif, soit parce que j'ai fermé la porte, soit parce que je suis en voyage.

Si tu veux étancher ta soif, creuse ton terrain et tu trouveras la source car elle est en toi.

Creuse ton puits, ainsi tu auras toujours de l’eau partout où tu iras.

Le puits est en toi,

la source est en toi.

Cherche et tu trouveras le trésor qui t’enrichira.

N’oublie jamais que celui qui compte sur la richesse d’autrui est semblable à celui qui fait un beau rêve dans lequel il reçoit beaucoup d’argent, et qui constate au réveil que sa poche est vide. Le bien des autres est pour nous comme la fortune d’un rêve.

Cherche en toi et tu trouveras.


CRÉER DE LA LUMIÈRE À PARTIR DE RIEN

A sa manière, Raymond Devos avait eu l’intuition de la nature ambiguë du vide, en expliquant dans un sketch que « rien … ce n’est pas rien. La preuve c’est qu’on peut le soustraire. Exemple : Rien moins rien = moins que rien ! Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose ! On peut acheter quelque chose avec rien ! En le multipliant. Une fois rien … c’est rien. Deux fois rien… c’est pas beaucoup ! Mais trois fois...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE POINT ZERO ET CHAMP AKASHIQUE

Le champs de Cohérence akashique Les mystiques et les sages nous informent depuis longtemps qu’il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l’information, connu sous le nom de «champ akashique». De récentes découvertes en physique quantique indiquent: celui-ci est réel et il a son équivalent dans le champ du point zéro qui sous-tend l’espace comme


----------------------------------------------------------------------------------------------------------


LES CHAMPS DE TORSION PRODUIT PAR LA CONSCIENCE EST LA CLÉ DE LA « THÉORIE DU TOUT »

Les champs de torsion, la clé de la « Théorie du Tout » incluant la conscience On attribue généralement la première recherche concernant la découverte du « champ de torsion » appellée aussi « 5ème force ou élement », au russe le Pr Mychkine dans les années 1800. C’est un collègue d’Einstein, le Dr Eli Cartan qui a le premier appelé cette force champ de « torsion »

------------------------------------------------------------------------------------------------------


LA LUMIÈRE D APRÈS L'ARBRE SÉPHIROTIQUE

D’après la tradition Kabbalistique, la lumière est née dans Ain Soph Aur (Lumière illimitée), qui lui-même est né dans Ain Soph (L’infini), qui lui-même est né dans Ain (Vide absolu). Cette lumière illimitée se manifeste comme une étincelle...


-------------------------------------------------------------------------



LA MEDECINE LUMIERE -1

La Médecine Lumière Commençons par quelques définitions: Qu'est ce qu'est la médecine: La médecine de type occidentale est la science et la pratique étudiant l'organisation du corps humain (physique, qq fois psychologique), son fonctionnement normal, et cherchant à le restaurer la santé par le traitement,.


-------------------------------------------------------------------------

LE LIVRE DE NOE OU LA MEDECINE INDIENNE

Originaire de l'Inde, la médecine Indienne, ou médecine orientale, est un système médical complet et cohérent, tout comme le sont la médecine occidentale ou la Médecine traditionnelle chinoise, par exemple. Il est considéré comme le plus ancien système médical de l'histoire humaine. La tradition indienne fait remonter ses débuts à 5 000 ans, même 10 000 ans. Toutefois, les écrits sur lesquels repose ce savoir médical..

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA TRADITION PRIMORDIALE -2

Tradition Primordiale et Torah de Sion : Aux source de la Kabbale Originelle. Mission d’un Peuple Élu pour la réaliser Les premières questions que nous poserons dans cet exposé, sont les suivantes: Y a-t-il véritablement une Mission d’Israël parmi les Nations ? La réponse est catégoriquement: Oui! Et elle ait été préfigurée par le Patriarche Abraham, ancêtre du peuple d’Israël, et des Juifs, à qui Dieu promis la Terre d’Israël en Héritage...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L ÂME HUMAINE, SELON LA PHYSIQUE QUANTIQUE

Boris Iskakov est né le 14 novembre 1934 à Magnitogorsk. En 1957, il a achevé ses études à l’Institut de techniques physiques de Moscou. Auteur de la théorie des réactions en chaîne dans l’économie, il a consacré une série d’ouvrages à l’application des méthodes mathématiques en agriculture. Docteur en économie, Boris Iskakov étudie depuis quelques années les méthodes statistiques et quantiques servant à modéliser les processus qui s’opèrent...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE CORPS RÉCEPTEUR DE VIBRATION ELECTROMAGNÉTIQUE

La médecine occidentale est une médecine symptomatique, qui s’intéresse plus aux conséquences qu’aux causes. L’approche réductionniste de la médecine occidentale Les médecins aujourd’hui sont éduqués pour répondre de façon chimique à une extraordinaire diversité de symptômes, dont la plupart procèdent de mécanismes ...




LE TEMPS QUANTIQUE DANS LA KABBALE 2

Lumière Sans Fin (Ohr Ein Sof) et Récipient Primordial : la Vraie Réalité La réalité du 1% Toute cette réalité où, souvent, vous avez l’ impression de marcher sur une route qui ne conduit vers nulle part, où vous faites l’expérience de l’exil intérieur, de la relativité de tout, du manque de points de référence absolus, la Kabbale l’appelle la réalité du 1%. C’est une réalité où justement existent le temps, l’espace, le mouvement, ce qui...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

LUNE DE SANG, LA FIN ET LE DÉBUT DE NOUVEAU TEMPS

Lune de sang Le livre de la Genèse dit que DIEU utilise le soleil, la lune et les étoiles pour des signes et les saisons. De tels exemples peuvent être trouvés dans la Bible, d ailleurs le calendriers juifs et basé à la fois sur le calendrier solaire et lunaire. Or il va apparaitre ces années des Eclipses 2014 et 2015, pendant les fêtes juives appelées les Tetrades, au cours desquelles, à chaque fois, il s’est passé un évènement...

------------------------------------------------------------------------------------------------------

À la différence de l’espace, le temps est une dimension incontrôlable. Qu’on le veuille ou non, la flèche du temps semble dirigée invariablement vers le futur. « Nous ne nous baignons jamais deux fois dans le même fleuve », précisait Héraclite. Plus de deux millénaires se sont cependant écoulés depuis cette affirmation du philosophe grec. Aujourd’hui, à l’heure de la science atomique et de la conquête spatiale, notre regard sur le cosmos...