vendredi 13 février 2015

Voyage Astrale d un Reve Lucide


L’apprentissage du voyage astral pouvant être laborieux, il est parfois difficile de rester motivé. Au début de ma pratique, j’ai aussi été confronté à l’absence de résultat satisfaisant malgré mes efforts. Après trois mois d’entraînement, cependant, je fis une expérience inattendue qui allait raffermir ma détermination : un voyage astral depuis un rêve lucide.
J’avais déjà lu la possibilité de transformer un rêve en voyage astral, mais ma découverte fortuite était techniquement bien différente. Fort de cet aperçu direct de ce que je cherchais à accomplir, ma motivation rebondit sur le long terme.
J’ai souvent conseillé la projection en rêve lucide par la suite, avec de très bons retours. Aujourd’hui, beaucoup utilisent la technique que j’avais développée à l’époque sans en connaître l’origine, preuve de son efficacité. Aussi, six ans après mon premier article sur le sujet (note : l’article date de 2009), je présente ici sa quatrième édition bien plus synthétique, afin d’en faciliter l’utilisation.


I. LE RÊVE : UN TREMPLIN POUR LE VOYAGE ASTRAL

Le voyage astral requiert une détente physique et mentale avancée, donnant accès à des perceptions plus fines. Or, si la transe est la voie habituelle dans ce domaine, le sommeil permet d’atteindre ces conditions à un niveau de profondeur difficilement égalable.

Mais, y accéder n’est pas tout, encore faut-il être conscient pour le mettre à profit. Le rêve lucide est alors une passerelle précieuse pour entamer sa pratique : on est alerte quant à notre condition de dormeur et capable d’utiliser notre état comme tremplin pour se projeter.
Enfin, le rêve augmente souvent l’efficacité des techniques : l’esprit, trompé par la réalité qu’il perçoit, utilise l’environnement du rêve pour augmenter la puissance des actions mentales requises.
Toutefois, l’activité du rêve, même lucide, peut aisément se transposer sous deux formes durant l’expérience. Le processus de projection peut démarrer correctement, mais la conscience ne parvient pas à se stabiliser à l’instant de la sortie et passe dans un scénario onirique, souvent un rêve de voyage astral. Sinon, des éléments oniriques peuvent se superposer progressivement sur l’environnement ; autrement dit, la stabilité et la clarté de la projection se dégradent.
Dans le premier cas, la meilleure solution reste de tenter une nouvelle projection, mais il y a alors le risque d’entrer dans une spirale de projections oniriques. Je n’ai pas encore trouvé le moyen de briser cette dynamique lorsqu’elle se met en place. Le second cas est délicat aussi : on prendra soin de demeurer calme et de vider son esprit, en se concentrant sur l’action en cours pour ancrer ses perceptions (par exemple en se frottant les mains, en lisant un texte, etc.).
À cause de ces difficultés, la projection à partir d’un rêve lucide est un moyen pédagogique de découverte plutôt qu’une technique fiable à long terme. Je ne l’utilise pour ma part plus que de façon anecdotique.
Elle est aussi surtout efficace durant la première année de pratique, car l’esprit semble perdu dans ses repères, favorisant une perception directe bien moins filtrée par l’activité mentale. Avec le temps et l’habitude, il transpose plus facilement ses schémas oniriques, affectant la stabilité et la clarté de l’expérience.


II. SE PROJETER DEPUIS UN RÊVE LUCIDE

Il existe essentiellement deux voies pour effectuer une projection de conscience en rêve lucide ; la première est mouvementée, la seconde plus douce.


La première méthode
Tôt un matin, je rêvais que j’étais chez moi, mais l’atmosphère était sombre et oppressante. Quelque peu effrayé, je pris conscience de rêver, et, cherchant à transformer mon rêve en quelque chose de plus plaisant, je me précipitai par la fenêtre. Alors, sans savoir pourquoi, j’appliquai une forte pression sur mon corps pour en accélérer la chute. Une puissante vibration me secoua instantanément, et je me retrouvai soudain à flotter à un mètre du plafond. Je percevais mon environnement avec clarté, mais comme derrière un mince voile d’eau. Une voix féminine au ton alarmé retentit brusquement derrière moi : « Tu flottes au-dessus de ton corps ! ». Surpris, je me sentis aussitôt tomber en arrière, alors qu’un chœur s’élevait : « Non, continue ! Tu y es presque ! ». Trop tard, j’étais maintenant bien éveillé dans mon lit.
L’essentiel de ma découverte fortuite se trouve dans cette première expérience de projection, qui posait les bases de ma technique de projection en rêve lucide.
  • Une fois devenu lucide, rester calme et s’ancrer dans la réalité sensorielle du rêve.
  • Exercer une pression ou une traction très forte sur son corps de rêve pendant plusieurs secondes.
Le premier point est explicit, il faut juste ne pas anticiper les choses et se concentrer sur l’action présente, sous peine de se réveiller trop tôt. Le second point laisse plus de liberté au rêveur. Le tout est de bien ressentir la sensation créée et de la renforcer de toute sa volonté, par exemple en sautant du haut d’un point surélevé dans le rêve, sur le dos ou sur le ventre, ou en se sentant aspiré vers le haut par une force invisible.

La seconde méthode
La seconde méthode de voyage astral est plus douce mais nécessite une bonne maîtrise. On doit faire disparaître le rêve en prenant conscience de son « corps astral », c’est-à-dire d’une forme corporelle plus fine dans laquelle stabiliser notre conscience, entre veille et sommeil.
Pour ce faire, on cesse toute interaction avec le rêve lucide en lâchant prise, et on cherche à ressentir que l’on flotte à l’horizontal quelques centimètres au-dessus de son corps allongé. Cela favorise une très légère pression vers l’avant et la prise de conscience d’être en effet dans la position ressentie. Le rêve se dissipe comme un voile de brouillard devant soi, et la pièce dans laquelle on se trouve apparaît au-delà.
Vous pouvez adapter les modalités de ces deux méthodes principales aux différentes situations oniriques rencontrées ou à votre préférence personnelle. J’aime pratiquer la seconde méthode lorsqu’un point d’eau est à proximité dans mon rêve par exemple : j’y plonge et me laisse lentement flotter jusqu’à à la surface pour accompagner mon ressenti. C’est très efficace.
Un point important est de ne pas arrêter le mouvement tant que la projection n’est pas intégralement achevée : ne cherchez pas à savoir où vous en êtes dans le processus ! Tant que la vue n’est pas activée, et que l’on ne s’est pas clairement détaché en entier, il faut impérativement continuer son action avec la même force, sous peine d’échec assuré.
Le processus de projection est très rapide et intense depuis le rêve lucide, on s’engouffre dans un titanesque maelström psychique. Le tout ne durera pas plus de trois à quatre secondes en général, mais toute l’intensité sensorielle sera condensée dans ce cours laps de temps éprouvant. Une bonne dose de courage sera utile, mais quoi qu’il arrive, on ne doit pas s’arrêter en chemin !
Si malgré cela, vous manquez votre sortie et vous retrouvez en transe dans votre corps, il reste l’option de tenter une projection depuis l’état de veille. En effet, en se détendant quelques minutes dans l’état obtenu, on parvient très vite à une transe très profonde propice à l’utilisation de toute technique habituelle de projection. Une sortie manquée devient alors une autre opportunité de se projeter. 

http://www.astralsight.com/



Vous trouvez cet article intéressante, LIKER SVP
Vous pouvez partager ce texte à condition d'en respecter l'intégralité et de citer la source: http://la-source-des-sagesses.blogspot.fr/

Recevez nos derniers articles

les coups de coeur

Maître

de Sagesse

Auteur Un-connu

Si tu te contentes de boire l'eau de mon puits, demain tu mourras de soif, soit parce que j'ai fermé la porte, soit parce que je suis en voyage.

Si tu veux étancher ta soif, creuse ton terrain et tu trouveras la source car elle est en toi.

Creuse ton puits, ainsi tu auras toujours de l’eau partout où tu iras.

Le puits est en toi,

la source est en toi.

Cherche et tu trouveras le trésor qui t’enrichira.

N’oublie jamais que celui qui compte sur la richesse d’autrui est semblable à celui qui fait un beau rêve dans lequel il reçoit beaucoup d’argent, et qui constate au réveil que sa poche est vide. Le bien des autres est pour nous comme la fortune d’un rêve.

Cherche en toi et tu trouveras.


CRÉER DE LA LUMIÈRE À PARTIR DE RIEN

A sa manière, Raymond Devos avait eu l’intuition de la nature ambiguë du vide, en expliquant dans un sketch que « rien … ce n’est pas rien. La preuve c’est qu’on peut le soustraire. Exemple : Rien moins rien = moins que rien ! Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose ! On peut acheter quelque chose avec rien ! En le multipliant. Une fois rien … c’est rien. Deux fois rien… c’est pas beaucoup ! Mais trois fois...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE POINT ZERO ET CHAMP AKASHIQUE

Le champs de Cohérence akashique Les mystiques et les sages nous informent depuis longtemps qu’il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l’information, connu sous le nom de «champ akashique». De récentes découvertes en physique quantique indiquent: celui-ci est réel et il a son équivalent dans le champ du point zéro qui sous-tend l’espace comme


----------------------------------------------------------------------------------------------------------


LES CHAMPS DE TORSION PRODUIT PAR LA CONSCIENCE EST LA CLÉ DE LA « THÉORIE DU TOUT »

Les champs de torsion, la clé de la « Théorie du Tout » incluant la conscience On attribue généralement la première recherche concernant la découverte du « champ de torsion » appellée aussi « 5ème force ou élement », au russe le Pr Mychkine dans les années 1800. C’est un collègue d’Einstein, le Dr Eli Cartan qui a le premier appelé cette force champ de « torsion »

------------------------------------------------------------------------------------------------------


LA LUMIÈRE D APRÈS L'ARBRE SÉPHIROTIQUE

D’après la tradition Kabbalistique, la lumière est née dans Ain Soph Aur (Lumière illimitée), qui lui-même est né dans Ain Soph (L’infini), qui lui-même est né dans Ain (Vide absolu). Cette lumière illimitée se manifeste comme une étincelle...


-------------------------------------------------------------------------



LA MEDECINE LUMIERE -1

La Médecine Lumière Commençons par quelques définitions: Qu'est ce qu'est la médecine: La médecine de type occidentale est la science et la pratique étudiant l'organisation du corps humain (physique, qq fois psychologique), son fonctionnement normal, et cherchant à le restaurer la santé par le traitement,.


-------------------------------------------------------------------------

LE LIVRE DE NOE OU LA MEDECINE INDIENNE

Originaire de l'Inde, la médecine Indienne, ou médecine orientale, est un système médical complet et cohérent, tout comme le sont la médecine occidentale ou la Médecine traditionnelle chinoise, par exemple. Il est considéré comme le plus ancien système médical de l'histoire humaine. La tradition indienne fait remonter ses débuts à 5 000 ans, même 10 000 ans. Toutefois, les écrits sur lesquels repose ce savoir médical..

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA TRADITION PRIMORDIALE -2

Tradition Primordiale et Torah de Sion : Aux source de la Kabbale Originelle. Mission d’un Peuple Élu pour la réaliser Les premières questions que nous poserons dans cet exposé, sont les suivantes: Y a-t-il véritablement une Mission d’Israël parmi les Nations ? La réponse est catégoriquement: Oui! Et elle ait été préfigurée par le Patriarche Abraham, ancêtre du peuple d’Israël, et des Juifs, à qui Dieu promis la Terre d’Israël en Héritage...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L ÂME HUMAINE, SELON LA PHYSIQUE QUANTIQUE

Boris Iskakov est né le 14 novembre 1934 à Magnitogorsk. En 1957, il a achevé ses études à l’Institut de techniques physiques de Moscou. Auteur de la théorie des réactions en chaîne dans l’économie, il a consacré une série d’ouvrages à l’application des méthodes mathématiques en agriculture. Docteur en économie, Boris Iskakov étudie depuis quelques années les méthodes statistiques et quantiques servant à modéliser les processus qui s’opèrent...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE CORPS RÉCEPTEUR DE VIBRATION ELECTROMAGNÉTIQUE

La médecine occidentale est une médecine symptomatique, qui s’intéresse plus aux conséquences qu’aux causes. L’approche réductionniste de la médecine occidentale Les médecins aujourd’hui sont éduqués pour répondre de façon chimique à une extraordinaire diversité de symptômes, dont la plupart procèdent de mécanismes ...




LE TEMPS QUANTIQUE DANS LA KABBALE 2

Lumière Sans Fin (Ohr Ein Sof) et Récipient Primordial : la Vraie Réalité La réalité du 1% Toute cette réalité où, souvent, vous avez l’ impression de marcher sur une route qui ne conduit vers nulle part, où vous faites l’expérience de l’exil intérieur, de la relativité de tout, du manque de points de référence absolus, la Kabbale l’appelle la réalité du 1%. C’est une réalité où justement existent le temps, l’espace, le mouvement, ce qui...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

LUNE DE SANG, LA FIN ET LE DÉBUT DE NOUVEAU TEMPS

Lune de sang Le livre de la Genèse dit que DIEU utilise le soleil, la lune et les étoiles pour des signes et les saisons. De tels exemples peuvent être trouvés dans la Bible, d ailleurs le calendriers juifs et basé à la fois sur le calendrier solaire et lunaire. Or il va apparaitre ces années des Eclipses 2014 et 2015, pendant les fêtes juives appelées les Tetrades, au cours desquelles, à chaque fois, il s’est passé un évènement...

------------------------------------------------------------------------------------------------------

À la différence de l’espace, le temps est une dimension incontrôlable. Qu’on le veuille ou non, la flèche du temps semble dirigée invariablement vers le futur. « Nous ne nous baignons jamais deux fois dans le même fleuve », précisait Héraclite. Plus de deux millénaires se sont cependant écoulés depuis cette affirmation du philosophe grec. Aujourd’hui, à l’heure de la science atomique et de la conquête spatiale, notre regard sur le cosmos...