dimanche 8 mars 2015

Spiritualité du cerveau: La glande Pinéale

Partie du cerveau régie par la pinéale:

Lorsque le troisième œil, comme on appelle aussi cette merveilleuse Fleur d’Or, se développe, une vision continue dans le monde-âme s’affirme. Aucune (trace de) ténèbres n’existe donc plus pour l’âme éveillée. Cette vision, on l’appelle : l’intuition gnostique.
C’est à la fois la vision de l’âme et l’éclosion de la nouvelle raison, de la nouvelle conscience qui s’y rapporte, car le centre du troisième œil est relié à la partie du cerveau régie par la pinéale.
Cet ensemble se nomme mystiquement « Casque du Salut » (Ephésiens chap. 6) tandis que la philosophie hermétique le dénomme « Poïmandrès ».G.O.E. 1 – 171

Dans la partie du cerveau qu’abrite la pinéale se projette la lipika du microcosme et la lipika de l’Âme du monde :

Dans cette partie du cerveau qui abrite la pinéale, se projette non seulement la lipika du microcosme, mais aussi la lipika du monde de l’Âme vivante. Compte tenu du fait que cette possibilité apparaît à la résurrection de l’âme émanant du cœur central du microcosme on comprend que la Reine ait produit une aussi éblouissante impression sur Christian Rose-Croix. N.A. 2 – 140

Vous avez certainement lu ou entendu dire que la pinéale,

La plus haute branche du chandelier, était comparée à une rose ou un lotus à soixante pétales. Vous comprenez donc ce que ce passage veut vous montrer. C’est la description de la première rencontre du candidat avec le Roi et la Reine et sa mise en présence de tous les aspects et de toutes les forces de la conscience.
– L’âme siège à l’endroit qui lui est assigné par ordonnance divine, c’est-à-dire dans le sanctuaire supérieur, près du roi, près de l’Esprit. Cette grande victoire de l’âme est d’une importance sans mesure pour le candidat. L’âme est soustraite au cœur, afin que les radiations de l’Esprit septuple accèdent auxsept cavités cérébrales. Alors l’âme et l’Esprit assurent le contrôle de l’existence entière et la division qui causait tant de douleurs disparaît. N.A. 2 – 140

Chakra de la pinéale:

Encore un mot sur l’escalier en spirale menant à la salle des Noces royales. C’est le symbole de la liaison entre le chakra du cœur et le chakra supérieur de la pinéale.
Quand l’âme est renée et que les sept branches du chandelier brûlent dans la sérénité et l’unité, se développe littéralement dans le corps, entre la tête et le cœur, une liaison de lumière éthérique ne comportant aucun aspect anatomique. Cette liaison est constituée d’éther réflecteur et d’éther lumière, éthers mentaux et sensoriels visiblement animés d’un mouvement en spirale. C’est ce qui symbolise l’escalier en spirale. N.A. 2 – 140 –

Recevoir image et impression – Unique point de l’attouchement de l’Esprit:

Ceux qui, grâce à la préparation de l’âme dont nous avons parlé, sont en mesure d’accomplir la montée en spirale, donc peuvent pénétrer au centre de la pinéale donnent vie au centre de perception le plus puissant qu’un humain puisse posséder.
Avec la pinéale il n’est pas seulement possible de voir comme avec l’œil ordinaire, mais de recevoir en même temps l’image, l’impression de ce qui est perçu, d’absorber pour ainsi dire des forces et des radiations et de les fixer dans le système, ce qui est possible aussi au moyen de l’œil ordinaire, mais indirectement.
C’est pourquoi il est question de plusieurs « salles » dont nous apprenons l’existence les Jours suivants; Une salle correspond à la pinéale elle-même, une autre salle située derrière l’os frontal, à l’aura de la pinéale. C’est là, dans ce complexe si totalement inconnu, unique point de l’attouchement de l’Esprit, tel qu’il se manifeste dans le macrocosme solaire, que le candidat est mis en présence de la force et de la nature fondamentales de la Royauté. N.A. 2 – ch 10 – 4ème J. 150

Trinité divine prend forme dans la pinéale:

Quand Il se manifeste, le saint très Ancien – (que nous rencontrons en particulier le sixième et septième jour) se révèle toujours dans les sanctuaires supérieurs et jamais ailleurs. C’est le véritable Gardien de la Tour, l’Homme-Esprit originel, l’Esprit-Saint, le Fils divin.
C’est la grande et unique Force fondamentale de l’Esprit, se manifestant en un double rayon ; « in abstracto », la Trinité divine qui doit se concrétiser dans le candidat. Sous la figure du vieil Atlas, elle prend forme au centre de la pinéale. Vous pourriez comparer cet Homme-Esprit, ce Fils divin à un double microcosme, resplendissant d’une vie sublime et se manifestant exclusivement dans le Macrocosme solaire. N.A ch 10 – 4ème J.2 153

Pinéale, organe de respiration et de perception:

La pinéale avons-nous dit est un organe de respiration et de perception. C’est par elle que nous inhalons le prâna qui nous fait vivre et exister, prâna soit positif, soit négatif, soit bon, soit mauvais. Notre état d’être entier, y compris les atomes de notre corps, se conforme absolument à cette nourriture. Existentiellement nous sommes en équilibre parfait avec le prâna inhalé… N.A. 2 ch 11 – 159

Il est donc très dangereux de conditionner la pinéale qui pourrait nous rendre ainsi totalement esclaves de la nature de la mort.

De tout temps on a utilisé des plantes, des parfums et diverses techniques respiratoires pour influencer les glandes à secrétions interne, l’éther nerveux et le feu du serpent, pour agir sur eux, donc, les contraindre et par suite les amener à un certain état correspondant aux buts précis recherchés. Ce sont des méthodes négatives extrêmement dangereuses, destinées à influencer le corps négativement, à agir sur la pinéale pour obtenir certains effets… N.A. 2 ch 11 – 159

Mise en garde pour ne pas provoquer la dégénérescence de la pinéale:

Nous ne nous attarderions pas si longtemps sur les agissements occultes, si, dans ces toutes dernières années, une multitude de prétendus remèdes et thérapeutiques n’avaient pas été répandus et employés qui, par ignorance, ne peuvent avoir pour résultat final que la dégénérescence totale du système de la pinéale. Une mise en garde s’imposait donc. – En effet, quel homme par les temps qui courent ne subit pas de tensions nerveuses, n’a pas de conflit dans sa vie et au plus profond de lui-même ? C’est de là que naissent toutes les situations difficiles… N.A. 2 ch 11 – 159

Un grand nombre de rayonnements naturels pénètre l’aura de la pinéale entraînant des répercussions dans le système entier:

La raison en est qu’un grand nombre de rayonnements en provenance de la nature dialectique et des éons, des rayonnements naturels donc, pénètre l’aura de la pinéale entraînant des répercussions dans le système entier… N.A. 2 ch 11 – 159

Si nous éliminons les conséquences sans supprimer la cause, nous provoquons la dégénérescence de la pinéale:

Et quand, par toutes sortes de moyens négatifs nous nous efforçons d’éliminer les conséquences sans supprimer la cause, nous provoquons alors la dégénérescence de la pinéale. Nous détruisons ainsi la seule porte ouverte sur la liberté… N.A. 2 ch 11 – 159

Ouvrir la pinéales aux Fils de la Plénitude:

Il n’y a qu’une façon possible de fermer le système de la pinéale aux influences de la nature et de l’ouvrir aux Fils de la Plénitude : La renaissance de l’âme. Et seules les méthodes psychologiques de guérison qui se réclameront de ce processus seront valables pour l’homme de l’avenir. N.A. 2 ch 11 – 159

La salle royale de l’offrande au centre de la pinéale:

Un autel est un lieu d’offrandes, il est donc clair que cette salle royale, au centre de la pinéale est celle de l’offrande totale d’une nature nouvelle qu’il est possible d’acquérir… N.A. 2 ch 11 – 4ème j. 159, 160

La partie externe de la pinéale est recouverte d’une couche granuleuse ressemblant à du sable – cette glande n’est pas plus grosse qu’un pois:

La partie externe de la pinéale est recouverte d’une couche granuleuse ressemblant à du sable. Ces « grains de sable » sont minuscules, si minuscules que cette glande elle-même petite (pas plus grosse qu’un pois) peut en avoir des centaines sur sa surface… N.A. 2 ch 12 – 163 à 166

L’intérieur de le pinéale est en partie constitué d’une substance jaune et dorée:

L’intérieur de la pinéale est en partie constitué d’une substance brillante, jaune et dorée. Les grains y sont plus gros que ceux de la face externe… N.A. 2 ch 12 – 163 à 166

Pas de grains de sable sur la face externe de la pinéale chez les jeunes enfants – il y en a en quantité chez les jeunes gens:

Chez les petits enfants ont ne trouve pas ces grains de sable sur la face externe de la pinéale, mais chez les jeunes gens il y en a des quantités. Au cours de la croissance de l’être humain, de la jeunesse à la maturité, leur nombre s’accroît jusqu’à un certain âge, puis, ils disparaissent graduellement… – N.A. 2 ch 12 – 163 à 166

L’ensemble de ces grains de sable exercent une fonction très importante dans le système de la pinéale.

Les physiologistes ont prouvé par toutes sortes d’expériences que les ésotéristes avaient toujours raison, et ont toujours raison, quand ils prétendent que l’ensemble de ces « grains de sable » exercent une fonction très importante dans le système de la pinéale. Ils ont un rapport étroit, en particulier, avec l’activité de la pensée ainsi qu’avec la mémoire et l’intelligence. Ces découvertes ont eu lieu surtout ces dernières années et vous pourrez sans aucun doute puiser des informations dans la littérature correspondante… N.A. 2 ch 12 – 163 à 166

Un manque de ces petits corpuscules, par exemple à la surface de la pinéale, peut sérieusement endommager l’activité de la pensée et même l’anéantir…..

Les corpuscules dorés, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la pinéale sont comparables à des pierres précieuses ou à des cristaux de forme minuscule. Ils ont des propriétés merveilleuses… N.A. 2 ch 12 – 163 à 166

Activité de la pensée est captée par l’un des cristaux externes de la pinéale puis réfléchie vers l’extérieur.

Quand un incident ou une perception quelconque constitue une expérience et déclenche une pensée, cette activité est captée par l’un des cristaux externes de la pinéale puis retenue et ensuite réfléchie vers l’extérieur. Mais le grain de cristal renvoie aussi l’image mentale ainsi captée d’où elle vient et dans diverses directions…
La pinéale est donc pour ainsi dire recouverte de nombreux petits yeux qui captent, retiennent, réfléchissent et rayonnent les pensées…
Cet organe bien que petit a donc un immense rayon d’action… –
Les corpuscules situés à l’intérieur de la pinéale sont des cristaux dépendant de l’état héréditaire et karmique de l’intéressé…
La pinéale subit l’influence des parents et des ancêtres, par l’intermédiaire des facteurs héréditaires et de la sphère aurale du microcosme, par l’intermédiaire des facteurs karmiques…
L’ensemble détermine la qualité de la pinéale en tant qu’instrument de perception et d’assimilation. Chez la plupart des élèves ces deux aspects sont particulièrement développés. –
C’est ainsi que se forment des cristaux externes de cet organe, lesquels correspondent ensuite aux différentes zones cérébrales et au système entier des cakras. Ces cristaux éveillent donc dans le système entier, une activité correspondante. Bien entendu l’éther nerveux présente une image en conformité…
Selon les prédispositions héréditaires et karmiques de l’enfant, la pinéale montre donc une plus ou moins grande réceptivité mentale à la force de Lumière de la Gnose…
Il est donc possible que de tels cristaux existent déjà dans la pinéale à la naissance.
Vous voyez à présent l’inestimable avantage d’un comportement juste et positif des parents au stade prénatal de l’enfant. …. Vous comprenez donc qu’il est capital de faire baigner l’enfant dans une atmosphère digne de l’unique vocation de l’homme…
Quand, chez un enfant, les yeux de la pinéale sont exercés de bonne heure à capter l’atmosphère mentale du comportement gnostique, vous lui apprenez intérieurement à diriger sa marche sur le Chemin…
Alors vous activez très tôt les possibilités de la pinéale de cet enfant.
Et à un âge plus avancé il n’aura pas le moindre mal pour concevoir mentalement le Chemin, non pas comme une leçon apprise par cœur, mais comme une chose qui va de soi…
Car le cristal des yeux de la pinéale a le pouvoir d’envoyer une force vitale, un influx vital à travers l’être entier. Cette force entraîne le corps et l’âme dans la même direction…
la nature de la mort:
Mais il faut bien comprendre qu’on peut faire un mauvais usage de cette merveilleuse structure et endommager le pouvoir de la pinéale de toutes sortes de systèmes éducatifs au service de la nature de la mort… N.A. 2 ch 12 – 163 à 166

Et si quelque chose du feu de Kundalini originelle ne pouvait plus toucher la pinéale ni certains de ses yeux, chez les enfants qui pâtissent d’une telle éducation,

aucun ne pourrait s’échapper de la prison de la nature de la mort. Ils auraient à combattre encore plus durement pour se libérer. …. – Nous espérons être parvenu, par ces explications, à vous représenter le merveilleux instrument qui se trouve dans le sanctuaire de la tête et dont nous avons une connaissance très minime, en dépit du fait qu’il devrait réclamer de nous une attention de tous les instants. Donc, soyez vigilants et restez le ! N.A. 2 ch 12 – 163 à 166

La région de la pinéale qui renferme les nouvelles Forces et possibilités ne peur avoir une autre couleur que celle de l’or et d’autre forme que celle d’un globe d’or:

Si vous avez quelques connaissances de la symbolique universelle, vous savez que l’œuf figure, en général la renaissance par l’Esprit septuple, l’Esprit Saint, l’Esprit universel. Car l’œuf recèle en puissance une vie absolument nouvelle. Cette vie est. Elle doit se manifester et se manifestera.
La couleur symbolique de l’Esprit est l’or. C’est la couleur aurale de l’Esprit quand il pénètre le corps astral. La région de la pinéale qui renferme les nouvelles forces et possibilités ne peut donc avoir une autre couleur que celle de l’or et d’autre forme que celle d’un globe. Lorsque ce globe d’or est ouvert et que l’œuf apparaît, éclatant d’or et de blancheur, la nouvelle naissance, la résurrection est devenue un fait accompli. N.A. 2 ch 39 / 310

L’impulsion qui touche la pinéale se propage jusqu’au bout des doigts:

Notre système physique est donc équipé de telle manière qu’à la seconde même où une impression touche la pinéale dans le cerveau, cette même radiation se propage jusqu’à l’extrémité de notre système nerveux. Ainsi nous comprenons que si l’homme dispose seulement d’une conscience de perception positive, et que seule opère, dans le sanctuaire de la tête, la conscience née de la nature qui ne détermine que l’activité automatique de la conscience astrale du cœur, l’état émotionnel et sa sphère d’influence ne pourront être touchés; ce qui provoquera ce que nous appelons un affaiblissement, la maladie et la mort…
Continuellement, de seconde en seconde, d’innombrables impressions atteignent le cœur et le système nerveux par l’intermédiaire de la pinéale. Si aucune réaction positive, aucun acte autonome du système nerveux central, de la conscience centrale ne survient, le système entier, soumis à tant de tensions, s’use rapidement. Il ne peut en être autrement. Voilà pourquoi nous vieillissons, pourquoi, à un moment donné nous nous affaiblissons, et vous savez ce qu’est la fin dans la nature de la mort. … G.O.E. 4 ch V – 51

Le champ de la pinéale et les douleurs névralgiques:

Nous avons déjà dit que les douleurs névralgiques sont en rapport étroit avec le champ de la pinéale, car toutes les impressions reçues dans cette glande sont transmises par le système nerveux jusque dans la plus infime partie du corps. … G.O.E. 4 Ch V- 53

Établir le contact magnétique entre la pinéale et le cœur:

Admettons que depuis longtemps déjà vous vous soyez attelé à la tâche de la transmutation totale, au sens libérateur, de votre état émotionnel par votre conscience née de la nature. Par votre système, et donc spécialement par la pinéale, vous avez établi un contact magnétique entre celle-ci et le sanctuaire de votre cœur.
Admettons que par ce combat très personnel et intime, vous ayez en effet réussi à élever l’état de votre âme, de sorte que la vie libératrice de l’âme commence à se manifester dans le sanctuaire de votre cœur. Il s’y développe alors une qualité d’âme entièrement nouvelle; G.O.E. 4 ch V – 55

La pinéale, l’aimant de notre système sensoriel:

Un tout autre état émotionnel commence à se révéler en vous. Lorsque ceci est manifeste, il va de soi que la pinéale, l’aimant de votre système sensoriel, attire aussitôt une force de rayonnement correspondant à votre nouvel état d’être. Un autre feu, un autre jeu de flammes est donc perceptible au-dessus de votre tête. Et une force nouvelle se relie au sanctuaire du cœur.
Cette force de rayonnement correspondant à un nouvel état d’être sera toujours d’essence et qualité spirituelles, c’est la Force royale de l’Esprit Septuple. Est-ce imaginable ?
La pinéale s’ouvre à l’Esprit septuple: La conscience moi commence le combat dans le sanctuaire du cœur, nous l’avons dit. Vous persévérez envers et contre tout. Le sanctuaire du cœur change, votre état émotionnel se modifie, et simultanément une partie du cerveau, la pinéale, s’ouvre à l’Esprit septuple….G.O.E. 4 – ch V- 55

La pinéale, lotus à soixante aspects :

La partie du cerveau qui constitue la pinéale a soixante aspects ; c’est un lotus à soixante pétales… G.O.E. 4 ch V -55, 56

La pinéale est l’élément le plus important de tout l’organisme:

Nous avons déjà montré que c’est le fluide nerveux, ce que l’on appelle l’éther nerveux, et les autres fluides de l’âme correspondants qui enflamment l’état émotionnel, suscitant les actes qui en découlent.
L’éther nerveux n’est rien d’autre que la radiation du feu astral qui rayonne dans le corps physique, radiation reçue et inhalée par le puissant organe de la pinéale. A travers cet organe – et suivant sa qualité – le feu inhalé est rayonné dans la personnalité entière. La glande pinéale, et ce qui en dépend, est l’élément le plus important de tout l’organisme humain. A la naissance, elle est déjà dans l’état correspondant à la race, à la race, à la famille et au passé microcosmique.
La pinéale a aussi un champ de rayonnement que nous appelons l’aura de la pinéale. Cette aura a environ cinquante centimètres de diamètre. Ce champ de rayonnement, suivant sa qualité (déterminée par le foyer de l’aura), porte notre éther nerveux dans un certain état.
Ce qui n’est pas en harmonie avec la nature et la qualité de l’aura de la pinéale n’entre tout simplement pas dans le système et ne peut être assimilé par cette glande. La qualité de l’éther nerveux du moment, appelé archeüs par Paracelse, détermine, en particulier, votre état de santé, votre force ou faiblesse éventuelles, vos états ou tendances morbides, ainsi que la nature et la qualité de votre émotivité et de toutes ses agitations.
En ce qui concerne la libération de l’homme, n’est-il pas heureux et pleinement bénéfique – et c’est pourquoi Hermès dit que le Noûs est le bienfaiteur de l’âme – que tant que la qualité de votre archeüs demeure au-dessous d’une certaine norme, toutes vos difficultés, de quelque nature qu’elles soient, subsistent.
Tant que vous n’avez pas résolu la grande énigme de votre vie, vos difficultés persistent et votre état émotionnel est donc perturbé jusqu’à ce que vous compreniez les causes de vos souffrances et les attaquiez a la racine – 61 -
Le centre de la pinéale et c’est à cette fin qu’il est conçu doit être le point d’attouchement de l’Esprit, l’endroit où l’Esprit descend, où l’Esprit demeure. Telle est l’apogée des Noces alchimiques de Christian Rose-Croix. Et maintenant, harcelé par vos émotions et mis ainsi en condition, vous devez faire l’offrande totale de votre être, dans une reddition absolue et inconditionnelle. Ceci fera naître un nouvel état émotionnel, en conséquence de quoi, l’Esprit de Dieu Lui-même vous touchera et s’épanchera dansl’archeüs.
Lorsque cet Esprit rencontre votre être dans un premier attouchement, Il est alors l’Esprit Saint: l’Esprit guérisseur, le Médecin divin Lui-même. En effet, au cri de l’âme nouvelle, l’Esprit nous touche et trouve la pinéale, l’aura de la pinéale ainsi que l’archeüs, dans un état déterminé.
Cela provoque aussitôt une violente douleur, une grande souffrance, une tension extrême. Tel un feu consumant, l’Esprit sanctifiant embrase nos membres de ses flammes purificatrices.
Celui qui accepte ce feu et sait en mettre les effets à profit rencontre, après l’Esprit sanctifiant, le Consolateur, l’attouchement de l’Esprit dans son aspect supérieur. Mais avant que le Consolateur puisse pénétrer en vous, votre système doit être purifié. C’est pourquoi l’Esprit sanctifiant précède la grande grâce du Consolateur. G.O.E. 4 ch VI– 61, 62-

Le centre de la pinéale, point de l’attouchement de l’Esprit:

Le centre de la pinéale – et c’est à cette fin qu’il est conçu – doit être le point de l’attouchement de l’Esprit, l’endroit où l’Esprit descend, où l’Esprit demeure. Telle est l’apogée des Noces alchimiques de C.R.C. Et maintenant, harcelé par vos émotions et mis ainsi en condition, vous devez faire l’offrande totale de votre être, dans une reddition absolue et inconditionnelle. Ceci fait naître un nouvel état émotionnel, en conséquence
De quoi, l’Esprit de Dieu Lui-même vous touchera et s’épanchera dansl’archeüs.- 62
L’âme dans la phase de la renaissance, du nouvel état émotionnel, est capable de provoquer et d’obtenir la descente de l’Esprit dans la pinéale. G.O.E.4 ch VII – 72

La pinéale fait exception, c’est un organe extraordinaire:

On ne sauraient dire que ces sept grands chakras soient spécifiquement matériels, car ils jouent un rôle dans la personnalité entière. Sur le plan matériel ils sont dans un état gazeux; mais ils ont aussi, de toute évidence, une nature éthérique; enfin ils interviennent également dans le corps astral. Or la pinéale fait exception. C’est un organe extraordinaire.
Il s’agit d’une glande à sécrétion interne qui peut être mise en évidence sur le plan physique puisque c’est un organe du sanctuaire de la tête, mais elle correspond aussi au chakra du crâne, d’où son puissant rayonnement.
– Ces chakras que l’on décrit parfois comme des roues et qui ont chacun leur fonction, sont continuellement en mouvement. Vus de l’intérieur, ils tournent dans le sens des aiguilles d’une montre, de gauche à droite, et attirent, conformément à l’état intérieur personnel, différentes forces astrales que le mouvement en rotation transforme en éthers et que le corps ethérique transmet, en cet état, au corps physique.
– Outre ces sept grands chakras, il y en a encore quarante deux petitsformant ensemble un réseau de sept fois sept centres de force.
– Vous comprenez donc que le corps astral, éthérique et physique sont étroitement reliés, donc que l’état astral devient, en une fraction de seconde, l’état éthérique, et l’état éthérique, l’état physique dans le même laps de temps. – Comment cela peut-il se faire ?
– Principalement par l’intermédiaire du monde et du champ de vie extérieur à l’homme… G.O.E. 4 ch VIII -/74, 75

La pinénale, le chakra du crâne fait aussi fonction de centre de respiration:

…Nous vous avons déjà expliqué que la pinéale, le chakra du crâne, fait aussi fonction de centre de respiration.
Diverses forces puissantes pénètrent d’abord dans le centre de la pinéale, sous un aspect positif et négatif, et de là sont réparties dans tous les chakras, grands et petits. Autrement dit ces forces sont continuellement introduites et réparties à travers le système entier.
Rayonnements, forces, pranâ, éons de la nature dialectique, déterminent entièrement la vie de l’homme physique
– Ces courants de forces provoquent certains états dans le corps astral; ces forces astrales nous l’avons dit sont transformées en éthers par toutes ces roues qui tournent à des vitesses différentes suivant leur fonction, et sont ensuite introduites dans le corps physique.
De cette façon, la nature dialectique est maintenue dans l’homme physique. Donc, si c’est lui qui domine le système, et c’est quatre-vingt-dix neuf fois sur cent le cas, il entraîne le microcosme dans une chute sans fin, dans la rotation « monter – briller – descendre », en une mort continuelle. Et l’âme introduite à la naissance dans cet étonnant système, et régulièrement réintroduite, se noie dans les fluides vitaux de l’homme physique. G.O.E. 4 ch VIII -74 75

La pinéale s’ouvre de façon nouvelle:

Les deux, l’âme et le corps doivent s’orienter sur l’entrée de l’Esprit, et qu’à cette fin, ils ont à lui faire une place, de sorte que les deux deviennent trois.
– Pourquoi fait-il que les deux deviennent trois ? Pourquoi l’homme physique a-t-il une fonction aussi importante dans le processus ? Pour quelle raison ? À cause de la pinéale.
Celle-ci nous l’avons déjà dit est un organe non seulement éthérique et astral mais aussi physique. La pinéale est physiquement observable et anatomiquement définie. Eh bien, lorsque le processus de l’âme progresse, lorsque le parfum de l’âme, l’éclat de l’âme devient perceptible dans le système, que celui-ci est donc attaqué par le premier remède, la pinéale doit commencer par s’ouvrir de nouvelle façon. Car il est nécessaire que le candidat inhale un prâna différent. Sans cela il ne peut avancer.
– Il faut qu’une toute nouvelle respiration se développe, que la pinéale s’ouvre aux rayons de l’Esprit septuple, que les sept Rayons la pénètrent et soutiennent le processus. Alors quand les trois deviennent fondamentalement un, l’Esprit commence par guérir et sanctifier le système entier. Telle est la seconde panacée dont nous parlions, condition de toute transfiguration. G.O.E. 4 ch VIII – 78

La pinéale a une forte emprise sur le corps physique, entretient une liaison avec le corps éthérique et le corps astral ainsi qu’avec l’être aural:

Or il existe trois groupes, trois ordres de rayonnements, de courants d’énergie. L’un de ces ordres concerne l’homme physique, un autre, l’homme-âme et le troisième l’homme spirituel.
L’homme physique se trouve donc dans un état de vie déterminé par lequel s’accomplit sa destinée physique. C’est pourquoi nous sommes sous l’emprise de certains rayonnements et nous suivons ainsi irrévocablement notre destin. Il ne s’agit pas du destin qui commence à notre naissance, mais de celui qui est depuis longtemps déjà inscrit dans notre microcosme.
Car la pinéale a une forte emprise sur le corps physique et entretient une liaison particulière avec le corps éthérique et le corps astral, ainsi qu’avec l’être aural.
Tout ce qui a été inhalé dans une existence antérieure, tout ce qui a été mis en œuvre dans la personnalité qui vivait alors dans notre microcosme, a été restitué à l’être aural à la fin de la vie… G.O.E 4 ch VIII/82

A partir du passé se développe à notre naissance la respiration de la pinéale:

C’est à partir de ce passé, donc suivant une ligne préétablie, que s’est développée à notre naissance la respiration de la pinéale. La destinée, la destinée de l’homme né de la nature est ainsi prédéterminée. Transgresse-t-il les lois naturelles élémentaires qui prévalent pour lui en tant qu’homme physique, alors ces lois le corrigent et le destin devient pour lui fatal. Une puissance inéluctable agit sur lui et le met dans une situation, ou un état d’être, indésirable.
Quand vous, élève, entrez dans le règne de l’âme, que vous reliez donc votre être à un tout autre ordre de rayonnements, et que les rayonnements du monde de l’âme commencent à vous influencer, ceux-ci perturbent et affaiblissent les rayonnements conformes aux lois du monde physique. - 82 -. G.O.E.4 ch VIII / 82, 83

Par des exercices faire remonter le courant de la kundalini du bassin jusqu’à la quatrième cavité cérébrale, et jusqu’à la pinéale:

Il existe trois centres de kundalini dans lesquels cette pure Force divine peut agir: le cœur, la tête et le bassin ou sacrum. Ces trois centres sont, chez l’homme dialectique, totalement prisonniers de la sphère astrale terrestre. La tête est prisonnière du champ astral terrestre, le bassin ou sacrum, totalement sous l’emprise du karma et le cœur est si souillé qu’il ne répond plus qu’à ce que la tête lui impose.
Seul le cœur possède encore un certain degré de liberté par la présence de la Rose.
La plupart des chemins de réalisation occulte, de nombreux systèmes de yoga, tentent de faire accéder ceux qui s’y appliquent à une imitation de renaissance. Des exercices permettent de faire remonter le courant de kundalini du sacrum, par le feu du serpent, jusqu’à la quatrième cavité cérébrale et finalement jusqu’à la pinéale.
Tout le sanctuaire de la tête est alors admis dans le même champ de vibration que celui de la kundalini du bassin et l’être entier est envahi par le flot du passé microcosmique et de ce que porte son être aural.
C’est ainsi qu’apparaît la conscience des domaines supérieurs de la sphère réflectrice avec ses légions de dieux et de maîtres.
L’emprise dialectique des forces naturelles est alors fermement établie dans le pôle inférieur par l’être aural, et dans la tête par le champ astral terrestre. Le candidat est définitivement perdu pour la Libération… G.C. Glossaire 461, 462

La Lumière de la Gnose, par le courant gauche du sympathique atteint finalement la pinéale dont le rayonnement de vient éclatant:

Mais le processus de Renaissance gnostique a lieu tout autrement. Il débute toujours dans le cœur où par l’activité de l’Atome-étincelle-Esprit, s’éveille la pure Kundalini du cœur. Elle influence le sanctuaire de la tête.
La Lumière de la Gnose réalisant l’unité tête-cœur, descend alors jusqu’au plexus sacré par le cordon droit du sympathique et à l’inverse du processus occulte, purifie successivement, par ce courant gnostique venu du cœur, les différents chakras, pour enfin anéantir le passé karmique du plexus sacré.
Elle remonte alors par le courant gauche du sympathique et atteint finalement la pinéale dont le rayonnement devient éclatant. Le système du candidat désormais entièrement libre, tant de l’être aural que de la sphère aurale terrestre, s’éveille à la Lumière gnostique du Domaine de Vie originelle. G.C. Glossairre 461, 462

La pinéale, le troisième œil originel:

L’ancien enseignement ésotérique relate qu’à un certain moment du développement humain, l’œil intérieur de l’homme, l’œil de la forme corporelle, devint latent, se rétracta, devint la pinéale. -… La pinéale, le troisième œil s’atrophia devint latent.
– En réalité, il n’y a rien de latent, la pinéale est encore dans son état originel, mais vous ne pouvez utiliser, employer cet œil tant que votre cœur reste fermé. Lettre contact février 91

La Lumière d’or coule du cervelet à la pinéale:

Celui qui, conscient de son état, comprend et pratique le seul et juste comportement et se lave au réservoir de Siloé (Voir Siloé) entre dans la Lumière de la Libération. Il va le chemin de la bergerie.
– La bergerie, c’est le Champ de Vie qui s’ouvre à nous lorsque nous sommes à même de revêtir le merveilleux manteau du pouvoir du penser. Alors, et alors seulement l’homme devient conscient du nouveau Champ de Vie du sixième domaine cosmique.
Il entre tout à fait conscient dans ce nouveau Champ de Vie, le nouvel état d’être qui est là pour tous, auquel nous sommes tous appelés, auquel nous sommes tous élus. Or, il faut savoir qu’il n’y a qu’un seul chemin qui mène à la bergerie, celui du «Chemin de croix christique » qui libère en nous le Feu gnostique, la Lumière d’or d’où coule, du cervelet à la pinéale, l’élixir d’or, avec son formidable résultat dans les talama optici (couches optiques).
Vous savez probablement que les talama optici sont les cellules auxquelles aboutissent les ramifications de la pinéale.
– De celui qui ne va pas le Chemin et n’ouvre pas cette Porte, on dit qu’il est un voleur et un meurtrier. Il s’approche des Forces supra-humaines qu’il ne peut, par suite de son indignité, ni gouverner ni maîtriser, et il est ainsi le meurtrier d’un grand nombre d’organes, d’un grand nombre d’aspects de son si complexe microcosme.
Il existe diverses méthodes occultes « par ailleurs » au domaine d’action de la pinéale dans le cerveau, et qui permettent d’obtenir ainsi un pouvoir plus ou moins nouveau.
– Redisons que cela ne peut conduire qu’à une catastrophe. Car il est impossible qu’un homme qui a acquis illégitimement un pouvoir aussi formidable puisse garder le contrôle sur ce qu’il a lui-même déchaîné. Chacun comprendra qu’un pouvoir de ce genre ne peut être bienfaisant qu’à ceux qui ont franchi la porte de la renaissance de l’âme. Car alors, et alors seulement, existent de suffisantes garanties pour un juste emploi des Dons divins ; alors seulement la Source de l’Esprit peut être forée dans la pinéale.
L’homme dialectique qui veut saisir les choses de Dieu en se basant sur son état naturel est une créature à plaindre. Le feu qui fait ainsi rage en lui est un feu impie. Il ne peut donc être un bon pasteur. Il est certain que d’aucuns, entendant ces choses, ne pourront ou ne voudront comprendre, tandis que d’autres en seront violemment courroucés. Quand Jésus le Seigneur en parle, les mercenaires se fâchent. Aussi un sérieux avertissement n’est-il pas superflu.
Mais les méthodes occultes ne sont pas les seules à dénoncer; divers comportements abusifs, eux aussi, ouvrent au feu impie la partie du cerveau régie par la pinéale. Par ces comportements, il est évident que les talama optici épandent dans l’entièreté du microcosme un manteau impie, une atmosphère funeste. Celui qui est dans cet état se détruit absolument, il est pour lui-même un voleur et un meurtrier.
– Il vous a été expliqué que l’activité du domaine d’action de la pinéale, dans son état dialectique, est purement négative aussi longtemps que l’Âme n’est pas née et que les « sept poids » ne sont pas à leur place.
Par conséquent, celui qui, par un moyen artificiel, existe la partie du cerveau régie par la pinéale à un travail positif où la force employée est de nature uniquement égocentrique, celui-là commet un forfait aux conséquences profondes. De telles personnes endommagent à tel point le système qu’elles sont, en cet état, pratiquement perdues pour le processus transfiguristique.
– Un point secondaire, qui n’en est pas moins affreux pour ces entités, est que les parties de la personnalité qui ne disparaissent pas à la mort, continuent d’exister longtemps dans l’au-delà et ses domaines. Elles appartiennent à ces groupes que mentionne la Pistis Sophia dans son Évangile gnostique, qui retiennent et freinent de toutes les façons le processus Pistis-Sophia.
Leur éternité factice dépend en effet d’une exploitation scientifiquement exercée sur les habitants de la sphère de la matière, ainsi que tout élève de l’École doit le savoir.
- C’est pourquoi, lorsqu’on ne veut pas aller le Chemin, il est préférable de laisser la pinéale dans son état négatif plutôt que d’escalader par ailleurs la bergerie et devenir ainsi, pour soi-même et pour d’autres, un voleur et un meurtrier. Puisse notre prière la plus sincère être d’entrer par la Porte unique de la Bergerie, afin d’être trouvés bons Pasteurs. Sc. R. ch IV – 35 à 39

Sphère d’influence directe de la pinéale:

Le sympathique se compose de deux cordons nerveux situé à droite et à gauche de la colonne vertébrale. Il part d’un point situé au-dessus du bulbe rachidien, point de jonction des deux cordons du sympathique et de la sphère d’influence directe de la pinéale. H.N.V ch V 2ème p. 201

La victoire de la Gnose dans la région de la pinéale:

C’est ainsi que la lutte doit être livrée, non par le moi de la nature, ni dans la crainte et le tremblement, car l’élève ne pourrait réussir. Non. Il doit laisser agir ‘l’Ombre gnostique à la main droite’.
Sous cette protection il est en sûreté, dans cette Force la victoire est assurée. Ainsi donc, sur le chemin de l’élève à la naissance de la Lumière de Dieu tous les liens avec le passé sont brisés pour lui au sixième chakra ; les liens karmiques avec le moi, les liens avec tous ceux qui appartiennent à la grande famille, les liens avec le passé karmique des premiers temps du monde. La rupture avec la dialectique est complète.
– En même temps tous les péchés sont effacés, l’âme est libérée du passé et de ses influences car le pôle magnétique nord du microcosme attire sans cesse des forces en harmonie avec la stabilisation du pôle magnétique sud. Et vous savez que c’est le système cérébral qui est le pôle magnétique nord de l’axe du feu du serpent.
Si donc le pôle sud microcosmique a rompu avec le passé primordial de la nature, le pôle magnétique nord doit suivre la même impulsion.
Lorsque le serpent de la kundalini est annihilé, le Courant gnostique remonte du point le plus profond du plexus sacré ; la porte est ouverte, le Courant s’élève via le cordon du sympathique, rencontrant de nouveau sur son chemin tous les chakras indiqués plus haut. G.T.P. Ch III – 5ème p. 238

La pinéale est la porte qui ouvre tout le système de la personnalité à l’Esprit Septuple,

de haut en bas, et à l’âme, de bas en haut. Elle doit posséder la double royauté absolue, bi-polaire, du Roi et de la Reine afin que les Noces alchimiques s’accomplissent parfaitement.
L’Esprit et l’Âme veulent-ils effectivement faire leur demeure dans la pinéale, il faut que leur semence, le principe de la fructification, soit présent c’est-à-dire : en premier lieu la semence, le fruit d’une vie vivifiée par la Lumière grâce au nouveau comportement
– en second lieu, la semence, le fruit de l’Esprit qui, en vertu de la chaleur rayonnée puissamment par la lipika, irradie le globe d’or. N.A. 2 ch 30 – 6èmr J.- 310

La région de la pinéale qui renferme les nouvelles forces et possibilités:

La couleur symbolique de l’Esprit est l’Or. C’est la couleur aurale de l’Esprit quand Il pénètre le corps astral. La région de la pinéale qui renferme les nouvelles forces et nouvelles possibilités ne peut donc avoir d’autre couleur que celle de l’or et d’autre forme que celle d’un globe. Lorsque ce globe est ouvert et que l’œuf apparaît, éclatant d’or et de blancheur, la nouvelle naissance, la résurrection, est devenu un fait accompli. N.A.2 ch 30 – 6ème J. 310

L’œil de Shiva n’est pas la liaison de la pinéale avec l’hypophyse:

L’oeil de Shiva, l’oeil de Dangma, le troisème oeil de la mythologie, la porte céleste dont fait mention l’Apocalypse s’ouvre.
L’oeil de Shiva n’est pas la pinéale entrée en une liaison feu-lumière avec l’hypophyse en travail de la personnalité dialectique, mais la liaison du pouvoir du penser céleste avec le pouvoir du penser dialectique redevenu immaculé.
Cet oeil de Shiva, cette porte sur le ciel, sur l’état statique de l’Ordre divin : le Royaume des Cieux dont parle Paul, devient toujours plus clair, s’ouvre toujours plus largement dans la mesure où l’élève parvient à démolir son ancien temple afin de le reconstruire en trois jours.
– Que celui qui peut comprendre comprenne.
Et dès que cet oeil de Shiva regarde, clair et lumineux, dans le monde nouveau, après la résurrection du troisième jour qui est comme l’ascension d’une montagne, celui qui est devenu omniprésent n’est pas, dans le non-être mystique un bienheureux énnivré de lumière; mais il est – il devient – avec Celui qui porte les cieux et la terre – un exécuteur, un co-héritier, un collaborateur du Plan de Dieu pour le monde et l’humanité; il est membre vivant et conscient du Corpus Christi, de la Hiérarchie, du Temple qui n’est pas construit à l’aide d’un marteau. D.G.I. ch XVI – 212

À mesure que la pinéale s’ouvre, l’afflux de la Lumière croît.

La Kundalini, l’anneau situé autour de la pinéale, formée d’innombrables petits pois semblables à des points minuscules.
Quand le nouveau courant électromagnétique touche le sanctuaire de la tête, via l’atome-étincelle-d’esprit, le thymus et le sang, ces petits pois qui ont chacun une tâche, un pouvoir et une activité propres, commencent à rayonner une lumière multicolore, le dit cercle-de-feu de la kundalini. A mesure que la pinéale s’ouvre toujours davantage à l’afflux de la Lumière de la Gnose, la force et l’activité de la kundalini croissent constamment en intensité et en beauté. Glossaire H.N.V. glossaire 338

Pinéale, septième Rose sur la croix de la Genès :

Toutes les valeurs spirituelles encloses dans la glande pinéale, septième Rose sur la croix, de la Genèse, sont alors dans la disposition de l’élève sur le sentier. A.F. ch 6 – 69

La pinéale, le chakra de la pinéale coopèrent avec le chakra de la gorge:

Celui qui est animé par la Force nouvelle, c’est-à-dire par la Force de rayonnement atomique du sixième domaine cosmique en ressent l’action dans le chakra de la gorge, qui est un organe créateur, l’organe créateur supérieur de l’Homme véritable.
La pinéale, l’hypophyse, la glande thyroïde, puis le chakra du front et bien entendu le chakra de la pinéale, coopèrent avec le chakra de la gorge. Ce système tout entier, ainsi que les organes du corps qui en dépendent directement, mettent l’élève totalement en condition de réaliser le « retournement » de sa vie, de s’élever à un état d’être entièrement nouveau et de récolter les fruits d’une vie véritablement sacerdotale.
Celui qui n’(entre pas dans cet état, celui qui rejette les nouvelles possibilités, parce que ses vieilles habitudes sont trop puissantes ou pour d’autres raisons est soumis au processus suivant : la nouvelle force de Lumière, refusée par la conscience, est extraite par les chakras du sanctuaire de la tête et du cœur et reconduite dans le système par le chakra du sacrum.
Or, sur ce parcours, la nouvelle Force Lumière est souillée et perd beaucoup de sa puissance originelle et c’est une force altérée qui pénètre dans le chakra du sacrum. L’élève est donc privé de la Force de la Lumière véritable, et le grand imitateur, la force « à tête de lion » l’éblouit au point qu’il tombe dans le piège les yeux grands ouverts. R.U. 34

L’œil droit de l’homme est en relation directe avec la pinéale – L’œil gauche au contraire est relation avec le penser cérébral:

Notre organisme sensoriel dépend absolument, en ce qui concerne ses activités et ses pouvoirs, des cinq fluides de l’âme. Notre état d’âme diffère de n’importe quel autre, a sa couleur particulière. Il est donc exact de dire que chacun voit et entend à sa manière.
L’oeil droit de l’homme est en relation directe avec la pinéale et la partie du cerveau qui lui correspond…
L’oeil gauche au contraire est issu du et est en relation avec le penser cérébral ordinaire .
« … Nous vous disons tout ceci afin de vous faire voir clairement que l’homme qui n’est pas encore « enflammé par l’Esprit de Dieu » qui n’a pas, par conséquent, encore ouvert son oeil droit à la Lumière de la Gnose est en réalité « borgne ».- 60 – … Pas E. .V. ch VIII – 61 à 63

L’accès à la partie du cerveau où se trouve la pinéale passe d’abord par la pituitaire situé au centre de l’âme.

En effet son oeil droit ne peut encore servir à la perception intérieure, car l’accès à la partie du cerveau où se trouve la pinéale passe d’abord par la pituitaire située dans le centre de l’âme (centre psychique). Pas E.V. ch VII – 61 à 63

Tant que la pinéale n’est pas ouverte à la Lumière gnostique, l’œil droit ne peut ni recevoir ni allumer cette Lumière.

« Les yeux, dans l’embryon humain naissent du plus profond de la substance du cerveau. Donc, tant que la pinéale n’est pas ouverte à la Lumière gnostique, l’oeil droit ne peut ni percevoir, ni allumer cette Lumière.
« Mystiquement et gnostiquement parlant on peut donc dire que l’oeil droit fait office d’allumeur de réverbère ou bien stimule la Lumière qui brûle déjà. Ce que nous possédons intérieurement, l’oeil droit le cherche, l’attire, le respire comme un oxygène spirituel destiné aux besoins de Lumière de l’organisme.
“Pour le plus grand nombre, l’oeil droit est l’aide, le subordonné de l’oeil gauche. Il est donc, quant à sa véritable fonction aveugle, inactif.
« Le fonctionnement de nos yeux est alors égocentrique, converge vers le moi et le maintient.
De quel côté que nous portions nos regards, l’intention est toujours la recherche de ce qui nous plaît, nous satisfait. Nous nous demandons toujours ce qui peut satisfaire notre moi, ce qui peut servir à notre bien-être.
On pourrait de cette manière avoir contact avec la Gnose et ses mystères, car il n’y a pas sur terre un mortel ou un animal qui ne poursuive la satisfaction de ses convoitises, satisfaction des passions naturelles, délices de la nourriture, bien-être de la vie éternelle, sécurité du nid bien chaud pour y dormir.
Quand elle se sentira traquée par les événements, la masse qui voit de l’œil gauche en viendra à examiner à sa manière ce qu’elle peut tirer de la Gnose et de sa manifestation, pour l’employer au profit de la conservation de son propre état. Cela n’est rien d’autre qu’une recherche naturelle, une exploration de contrées inconnues, une forme de l’instinct de conservation et de protection du moi.
Vous comprenez aisément que ce genre de personnes qui ne voient pas réellement la Lumière ne peuvent pas non plus comprendre la Gnose. S’il leur arrive d’approcher la Gnose et ses manifestations, elles sont amenées aux interprétations les plus sottes, aux explications les plus saugrenues, aux plus extravagantes conclusions.
Ce comportement a toujours été pour les serviteurs de la Gnose, un grand danger. La manifestation de l’Esprit est répandue sur toute chair, mais toute chair hélas ! ne peut réagir et voir de la seule manière profitable. Les réactions sensorielles ne conduisent que trop souvent à des situations impossibles.- 61, 62 –
Il en est de même pour l’ouïe. L’oreille droite travaille avec l’oeil droit, comme l’oreille gauche avec l’oeil gauche. Ce que l’oeil voit, l’oreille le perçoit.
« D’autre part, nous savons que la lumière a une vibration plus haute et plus intense que le son;. la première détermine la seconde. Nous voyons d’abord la lumière de l’éclair avant d’entendre le tonnerre.
« En ce qui concerne l’intervention gnostique envers les hommes, c’est le plus souvent l’ordre contraire qui se présente. Les hommes insensibles à la Lumière peuvent être touchés par la voix. Cette voix n’est cependant pas encore celle de la Lumière même, mais celle de l’École spirituelle, de ses serviteurs et de ses servantes.
Quand l’oreille droite n’est pas suffisamment réceptive pour comprendre, tout est perçu par l’oreille gauche, donc communiqué à l’oeil gauche, donc au moi naturel.- 62
- Vu l’état biologique naturel des hommes, vous comprendrez la nécessité de la Gnose d’employer la méthode qui consiste à envoyer ses serviteurs de par le monde. Ceux-ci en effet doivent traduire, pour tous les hommes, la signification de la « Voix » et du « Nom », c’est-à-dire la signification de la Force et de l’Intention de la Lumière, en dépit de la voie douloureuse pleine de souffrance et de chagrin que cette mission représente pour eux. La parole apportée, la clef offerte, celle de la vraie perception sensorielle sont contestées, controversées.
Le travail des serviteurs éveille la haine et l’opposition. Ceci est toujours le cas quand ceux qui sont sur le chemin de droite s’adressent à ceux qui sont sur le chemin de gauche et s’accrochent à ce chemin. » Pas. E.V. ch. VIII – 61 à 63

La nouvelle activité de la pinéale:

Connaissez-vous, lecteur, ce combat entre deux natures ?
Dans le coeur de l’élève ennobli à ces processus, il y a, en vertu même de son état d’être, deux considérations provenant du coeur, comme aussi deux considérations émanant de la raison. Il y a la Voix intérieure de la Gnose et la voix de la nature ordinaire.
« Par la foi, la vertu » : le nouveau trouble de l’âme, et « par la vertu, la connaissance » la nouvelle activité de la pinéale. Par conséquent, l’intense lutte intérieure, cette grâce infinie, l’inévitable dualité.
Que faire alors ? Monter la troisième marche!
« Par la connaissance, la maîtrise de soi. »
Existentiellement, une nouvelle force opère en vous. Eh bien! suivez cette force ! Suivez la trace qu’elle vous indique !
Car il n’est pas question ici de pratiquer la maîtrise de soi naturelle qui consiste à brider les douze forces de cette nature en provoquant des suites maléfiques et des effets qui lient à la terre, mais il s’agit de suivre de façon conséquente la Voix de la Lumière existentiellement allumée en vous par l’Esprit de Dieu.
Et vous le pouvez, sans aucune peine. Il suffit de vous détourner de la voix et de la poussée de la nature en vous, pour vous tourner, corps et âme vers cet Autre, ce Nouveau en vous : c’est cela, la maîtrise de soi! Et vous remarquerez bien vite que la vieille nature progressivement se tait, progressivement meurt.
La maîtrise de soi comprise selon la septuple et sainte loi signifie donc : s’orienter soi-même sur la base de la vraie vertu et de la véritable connaissance et suivre la Nouvelle Voix intérieure. Cette maîtrise de soi est la troisième étape du Chemin.
« Mais – vous demanderez-vous peut-être – comment savoir si notre maîtrise provient de l’attouchement de la nouvelle nature ? - 187
- Ne se pourrait-il pas que nous soyons, une fois de plus, dupe et victime du refoulement habituel et de ses conséquences explosives ? »
La réponse apparaîtra sur la quatrième marche: « Par la maîtrise, la persévérance. »
Celui qui persévère jusqu’à la fin, qui peut persévérer jusqu’à la fin, celui-là, selon la parole de l’Apocalypse, «deviendra bienheureux ». H.N.V .187,188

La pinéale… et le chakra de la pinéale coopèrent avec le chakra de la gorge:

« alors se demander pourquoi il se tourne volontairement vers le champ de force gnostique, pourquoi il se lie à ce champ de force. Car y a-t-il sottise plus grande que de faire appel à une force que l’on ne veut pas employer ? Sottise mise à part, il y a aussi un danger, un très grand danger. Et qui pourra prévoir les conséquences de cette sottise, de cette attitude négative dans l’état de vie du moment ?
Celui qui est animé par la Force nouvelle, c’est à dire par la Force de rayonnement atomique du sixième domaine cosmique en ressent l’action dans le chakra de la gorge, qui est un organe créateur, l’organe créateur supérieur de l’homme véritable.
La pinéale, l’hypophyse, la glande thyroïde, puis le chakra du front, et bien entendu le chakra de la pinéale coopèrent avec le chakra de la gorge. Ce système tout entier, ainsi que les organes du corps qui en dépendent directement, mettent l’élève totalement en condition de réaliser le « retournement » de sa vie, de s’élever à un état d’être entièrement nouveau et de récolter les fruits d’une vie véritablement sacerdotale.
Celui qui n’entre pas dans cet état, celui qui rejette ces nouvelles possibilités, parce que ses vieilles habitudes sont trop puissantes ou pour d’autres raisons, est soumis au processus suivant la nouvelle force de lumière, refusée par la conscience, est extraite par les chakras du sanctuaire de la tête et du coeur et reconduite dans le système par le chakra du sacrum.
Or, sur ce parcours, la nouvelle force de lumière est souillée et perd beaucoup de sa puissance originelle et c’est une force altérée qui pénètre dans le chakra du sacrum. L’élève est donc privé de la Force de Lumière véritable et le grand imitateur, la force « à tête de lion » l’éblouit au point qu’il tombe dans le piège les yeux grands ouverts. R.U. 34

L’Esprit-Saint peut enfin descendre, par la pinéale, dans le sanctuaire de la tête:

Tout élève de l’Ecole Spirituelle peut cependant parcourir le chemin de la délivrance – non seulement pour lui mais pour tous les autres s’il devient semblable à Samson.
En premier lieu, ses cheveux devront de nouveau repousser, les deux chaînes de cuivre être brisées et tous les trésors cachés de la ville de Gaza exhumés.
L’histoire de Samson ne s’achève heureusement pas à l’époque obscure de sa cécité et de son esclavage. Nous connaissons tous, en théorie, le chemin de la pure Lumière en nous, si notre cœur est ouvert à l’attouchement divin. Lorsque, par le cœur, un second foyer peut se former autour de l’hypophyse, la force en provenance de la tête s’écoulera alors vers le bas, le long du cordon droit du système nerveux central.
Par le cordon qui court parallèlement au canal de la moelle épinière, cette force atteint le plexus sacré.
Si l’on fait en sorte que cette source devienne pure et sainte -comme son nom l’indique – alors la force remonte le long du canal gauche du système nerveux sympathique jusqu’à la tête.
Les deux cordons du sympathique sont alors à l’abri des influences du monde dialectique les deux chaînes de cuivre sont brisées. L’Esprit Saint Septuple peut enfin descendre, par la pinéale, dans son sanctuaire, le sanctuaire de la tête. Le fondement de la transfiguration est posé.
C’est le moment où, dans le récit, les sept tresses des cheveux de Samson repoussent dans sa prison et où sa force, la Force divine du microcosme, lui revient. Néanmoins, les Philistins le contraignent à faire leurs volontés, et ils le traînent vers le temple, pour qu’il joue devant eux.
Vous connaissez la suite du récit : Samson saisit la colonne de droite et de gauche (les deux chaînes de cuivre, les deux cordons du sympathique) et les écarte de toutes ses forces. Le toit du temple s’effondre et les trois mille hommes et femmes qui se trouvent dessous sont tous ensevelis sous les décombres.
La force de l’ancien feu du serpent est brisée, les forces impies ont perdu leur puissance et leur influence. L’homme peut littéralement respirer dans la sphère astrale pure.
« Et il en sera ainsi que dans les jours de la fin, dit Dieu, je répandrai de mon esprit sur toute chair.
Sortant de la tombe, le secret de Gaza reparaît au grand jour pour la guérison de beaucoup : c’est l’homme-Jésus, le Christ, sans qui nous ne pouvons rien. Grâce à la conscience de l’Ame nouvelle, avec des yeux qui voient de nouveau, l’homme libéré peut commencer son travail de salut. Les travailleurs de la Rose-Croix sortent dans ce monde, pour rechercher ceux qui peuvent être aidés, et veulent être aidés… Pent. Mars 1983/24
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Recevez nos derniers articles

les coups de coeur

Maître

de Sagesse

Auteur Un-connu

Si tu te contentes de boire l'eau de mon puits, demain tu mourras de soif, soit parce que j'ai fermé la porte, soit parce que je suis en voyage.

Si tu veux étancher ta soif, creuse ton terrain et tu trouveras la source car elle est en toi.

Creuse ton puits, ainsi tu auras toujours de l’eau partout où tu iras.

Le puits est en toi,

la source est en toi.

Cherche et tu trouveras le trésor qui t’enrichira.

N’oublie jamais que celui qui compte sur la richesse d’autrui est semblable à celui qui fait un beau rêve dans lequel il reçoit beaucoup d’argent, et qui constate au réveil que sa poche est vide. Le bien des autres est pour nous comme la fortune d’un rêve.

Cherche en toi et tu trouveras.


CRÉER DE LA LUMIÈRE À PARTIR DE RIEN

A sa manière, Raymond Devos avait eu l’intuition de la nature ambiguë du vide, en expliquant dans un sketch que « rien … ce n’est pas rien. La preuve c’est qu’on peut le soustraire. Exemple : Rien moins rien = moins que rien ! Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose ! On peut acheter quelque chose avec rien ! En le multipliant. Une fois rien … c’est rien. Deux fois rien… c’est pas beaucoup ! Mais trois fois...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE POINT ZERO ET CHAMP AKASHIQUE

Le champs de Cohérence akashique Les mystiques et les sages nous informent depuis longtemps qu’il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l’information, connu sous le nom de «champ akashique». De récentes découvertes en physique quantique indiquent: celui-ci est réel et il a son équivalent dans le champ du point zéro qui sous-tend l’espace comme


----------------------------------------------------------------------------------------------------------


LES CHAMPS DE TORSION PRODUIT PAR LA CONSCIENCE EST LA CLÉ DE LA « THÉORIE DU TOUT »

Les champs de torsion, la clé de la « Théorie du Tout » incluant la conscience On attribue généralement la première recherche concernant la découverte du « champ de torsion » appellée aussi « 5ème force ou élement », au russe le Pr Mychkine dans les années 1800. C’est un collègue d’Einstein, le Dr Eli Cartan qui a le premier appelé cette force champ de « torsion »

------------------------------------------------------------------------------------------------------


LA LUMIÈRE D APRÈS L'ARBRE SÉPHIROTIQUE

D’après la tradition Kabbalistique, la lumière est née dans Ain Soph Aur (Lumière illimitée), qui lui-même est né dans Ain Soph (L’infini), qui lui-même est né dans Ain (Vide absolu). Cette lumière illimitée se manifeste comme une étincelle...


-------------------------------------------------------------------------



LA MEDECINE LUMIERE -1

La Médecine Lumière Commençons par quelques définitions: Qu'est ce qu'est la médecine: La médecine de type occidentale est la science et la pratique étudiant l'organisation du corps humain (physique, qq fois psychologique), son fonctionnement normal, et cherchant à le restaurer la santé par le traitement,.


-------------------------------------------------------------------------

LE LIVRE DE NOE OU LA MEDECINE INDIENNE

Originaire de l'Inde, la médecine Indienne, ou médecine orientale, est un système médical complet et cohérent, tout comme le sont la médecine occidentale ou la Médecine traditionnelle chinoise, par exemple. Il est considéré comme le plus ancien système médical de l'histoire humaine. La tradition indienne fait remonter ses débuts à 5 000 ans, même 10 000 ans. Toutefois, les écrits sur lesquels repose ce savoir médical..

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA TRADITION PRIMORDIALE -2

Tradition Primordiale et Torah de Sion : Aux source de la Kabbale Originelle. Mission d’un Peuple Élu pour la réaliser Les premières questions que nous poserons dans cet exposé, sont les suivantes: Y a-t-il véritablement une Mission d’Israël parmi les Nations ? La réponse est catégoriquement: Oui! Et elle ait été préfigurée par le Patriarche Abraham, ancêtre du peuple d’Israël, et des Juifs, à qui Dieu promis la Terre d’Israël en Héritage...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L ÂME HUMAINE, SELON LA PHYSIQUE QUANTIQUE

Boris Iskakov est né le 14 novembre 1934 à Magnitogorsk. En 1957, il a achevé ses études à l’Institut de techniques physiques de Moscou. Auteur de la théorie des réactions en chaîne dans l’économie, il a consacré une série d’ouvrages à l’application des méthodes mathématiques en agriculture. Docteur en économie, Boris Iskakov étudie depuis quelques années les méthodes statistiques et quantiques servant à modéliser les processus qui s’opèrent...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE CORPS RÉCEPTEUR DE VIBRATION ELECTROMAGNÉTIQUE

La médecine occidentale est une médecine symptomatique, qui s’intéresse plus aux conséquences qu’aux causes. L’approche réductionniste de la médecine occidentale Les médecins aujourd’hui sont éduqués pour répondre de façon chimique à une extraordinaire diversité de symptômes, dont la plupart procèdent de mécanismes ...




LE TEMPS QUANTIQUE DANS LA KABBALE 2

Lumière Sans Fin (Ohr Ein Sof) et Récipient Primordial : la Vraie Réalité La réalité du 1% Toute cette réalité où, souvent, vous avez l’ impression de marcher sur une route qui ne conduit vers nulle part, où vous faites l’expérience de l’exil intérieur, de la relativité de tout, du manque de points de référence absolus, la Kabbale l’appelle la réalité du 1%. C’est une réalité où justement existent le temps, l’espace, le mouvement, ce qui...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

LUNE DE SANG, LA FIN ET LE DÉBUT DE NOUVEAU TEMPS

Lune de sang Le livre de la Genèse dit que DIEU utilise le soleil, la lune et les étoiles pour des signes et les saisons. De tels exemples peuvent être trouvés dans la Bible, d ailleurs le calendriers juifs et basé à la fois sur le calendrier solaire et lunaire. Or il va apparaitre ces années des Eclipses 2014 et 2015, pendant les fêtes juives appelées les Tetrades, au cours desquelles, à chaque fois, il s’est passé un évènement...

------------------------------------------------------------------------------------------------------

À la différence de l’espace, le temps est une dimension incontrôlable. Qu’on le veuille ou non, la flèche du temps semble dirigée invariablement vers le futur. « Nous ne nous baignons jamais deux fois dans le même fleuve », précisait Héraclite. Plus de deux millénaires se sont cependant écoulés depuis cette affirmation du philosophe grec. Aujourd’hui, à l’heure de la science atomique et de la conquête spatiale, notre regard sur le cosmos...