mercredi 24 juin 2015

L'Enneagramme, pour mieux se connaitre


L’ennéagramme est, à l'origine, une figure ésotérique de 9 sens.

L'ennéagramme, dans des conceptions dérivées, s'est diffusé comme une méthode de développement personnel.

Selon ses promoteurs, et contrairement à d’autres systèmes psychologiques, l’ennéagramme ne décrit pas des comportements, mais des motivations sous-jacentes qui vont provoquer des comportements chez les individus. Chaques types de l’ennéagramme est piloté par une compulsion d’évitement. C’est-à-dire qu’il cherche à tout prix, et de manière souvent inconsciente, à éviter une chose particulière. Dans cette compréhension, il n'y aurait donc pas de bons ou de mauvais types. C'est l'équidistance des neuf points sur le cercle qui illustre cette idée d'égalité entre les types.

L'Ennéagramme a pour base l'idée que tout être humain dispose de trois formes d'intelligence. Le mot centre est utilisé pour bien marquer que chacun de ces trois modes de fonctionnement a un rôle particulier et des objectifs propres. Il y a donc trois centres et chaque centre a trois ennéatypes qui ont tendance à le préférer en cas de conflit intérieur:
  • Le centre instinctif, qui préfère l'action, composé des ennéatypes 89 et 1.
  • Le centre émotionnel, qui préfère l'utilisation de ses sentiments, composé des ennéatypes 23 et 4.
  • Le centre mental, qui préfère la compréhension et la réflexion, composé des ennéatypes 56 et 7.
Dans chacun de ces centres on constate un ennéatype qui extériorise l'aspect principal de son centre, un autre qui l'intériorise et enfin celui du "milieu" pour chacun des centres qui tend à vouloir faire les 2 mais qui a du mal a y arriver. Ce milieu est chaque fois l'ennéatype qui se trouve sur le triangle équilatéral de l'ennéagramme.

L'ennéagramme nous aide à nous voir tels que nous sommes. Est-ce suffisant ? Probablement pas. Nous voulons comprendre pourquoi et comment nous en sommes arrivés là, et à partir de là réaliser pleinement notre potentiel et aller vers un monde meilleur.

L'Ennéagramme est un outil puissant de décryptage de la personnalité. Il se distingue des autres outils par le fait qu'il s'intéresse aux motivations profondes de chacun, et pas seulement aux comportements, et qu'il considère chaques types comme quelque chose d'évolutif. Il s'en distingue aussi parce qu'on peut l'aborder à la fois sous l'angle de la psychologie et de la spiritualité.


Faite le Test GRATUIT ou faire le test sur différents sites web pour trouver quel est votre type (votre numéro). 

Ensuite vous pourrez voir votre concordance de trait de caractère, vous serez surpris!  

Pour allez plus loin vous avez aussi la possibilité de suivre une formation .



1- LE PERFECTIONNISTE

 
Le type rationnel, idéaliste :
« A des principes », sens de la mission, auto-discipliné, et perfectionniste

  • Peur fondamentale : être mauvais/maléfique, défaillant
  • Désir fondamental : être bon, intègre, équilibré
  • Ennéagramme Un avec une aile Neuf : « L'Idéaliste »
  • Ennéagramme Un avec une aile Deux : « L'Avocat »

Résumé du profil du type Un

Les Niveaux épanouis

Niveau 1 (à leur meilleur) : Deviennent exceptionnellement sages et clairvoyants. En acceptant ce qui est, ils deviennent vraiment réalistes, sachant la meilleure action à entreprendre à chaque instant. Humains, sources d’inspiration et d’espérance : la vérité sera entendue.

Niveau 2 : Conscients de leurs convictions personnelles, ils ont un sens aigu du bien et du mal, des valeurs personnelles religieuses et morales. Désir d’être rationnels, raisonnables, d’autodiscipline, de maturité, de modération en toute chose.

Niveau 3 : Extrêmes dans leurs principes, désireux d'être équitables, objectifs, et respectueux de l’éthique : la vérité et la justice sont leurs valeurs principales. Leur sens de la responsabilité, leur intégrité personnelle, et leur sens de la mission font d'eux des enseignants et des témoins de la vérité.

Les Niveaux moyens

Niveau 4 : Insatisfaits de la réalité, ils deviennent des idéalistes éthérés, ayant le sentiment que c'est à eux de tout améliorer ; ils mènent des croisades, sont avocats ou critiques. Impliqués dans des causes, ils expliquent aux autres comment les choses « devraient » être.

Niveau 5 : Ont peur de faire des erreurs : il faut que tout soit cohérent avec leurs idéaux. Deviennent ordonnés et bien organisés, mais impersonnels, puritains, étroits/secs et gardent constamment l'œil sur leurs sentiments et impulsions. Souvent bourreaux de travail, méticuleux, ponctuels, pédants, et ennuyeux.

Niveau 6 : Très critiques d'eux-mêmes et des autres : tatillons, évaluateurs, perfectionnistes, ils ont des opinions sur tout : ils corrigent les autres et les harcèlent pour faire les chose correctement – comme eux les voient. Impatients, jamais satisfaits de rien sauf si c'est fait en accord avec leurs prescriptions. Moralistes, faisant des remontrances, abrupts, et « soupe au lait ».

Les Niveaux pathologiques

Niveau 7 : Peuvent être extrêmement dogmatiques, pharisaïques, intolérants, et inflexibles. Commencent à être extrêmes : eux seuls connaissent « la Vérité ». Tous les autres ont tort : très sévères dans leurs jugements, tout en justifiant leurs propres actions.

Niveau 8 : Deviennent obsédés par l'imperfection et les mauvaises actions des autres, quoique eux-mêmes puissent succomber à des actions contradictoires, hypocrites en faisant l'opposé de ce qu'ils prêchent.

Niveau 9 : Condamnent les autres, sont vengeurs, et cruels pour se débarrasser de ceux qui commettent des « mauvaises actions ». Sérieuses dépressions, crises de nerfs, et tentatives de suicide sont vraisemblables. Correspondent en général à des troubles de la personnalité du type obsessionnel et dépressif.

Les motivations principales






Voudraient avoir raison, viser plus haut et tout améliorer, être cohérents avec leurs idéaux, se justifier, être au-delà des critiques afin de ne pouvoir être condamnés par personne.

Exemples

Lionel Jospin, Mahatma Gandhi, Hilary Clinton, Al Gore, Jean-Paul II, Martha Stewart, Ralph Nader, Katherine Hepburn, Harrison Ford, Vanessa Redgrave, Jane Fonda, Meryl Streep, George Harrison, Céline Dion, Joan Baez, George Bernard Shaw, Noam Chomsky, Margaret Thatcher, Rudolph Giuliani, et "Mr. Spock" (Star Trek).

La signification des flèches

Quand ils vont dans leur direction de désintégration (stress), les Un méthodiques deviennent tout à coup mélancoliques et irrationnels comme des Quatre. Néanmoins, en allant vers leur direction d'intégration (amélioration), les Un coléreux et critiques deviennent spontanés et joyeux, comme des Sept épanouis.

2- L ALTRUISTRE


Le type attentionné, interpersonnel :
Généreux, démonstratif, qui cherche à faire plaisir, et possessif
  • Peur: ne pas être désiré, n'être pas digne d'être aimé
  • Désir fondamental : être se sentir aimé
  • Ennéagramme Deux avec une aile Un : « Le Serviteur »
  • Ennéagramme avec une aile Trois : « L'hôte/hôtesse »
Résumé du profil du type Deux
Les Niveaux épanouis
Niveau 1 (à leur  meilleur) : Deviennent profondément désintéressés, humbles, et altruistes : aimer inconditionnellement soi-même et les autres. Sentent que c'est un privilège d'être dans les vies des autres.
Niveau 2 : Empathiques, compatissants, tournés vers les autres. Attentionnés et attentifs à leurs besoins. Bienveillants, chaleureux, sincères et miséricordieux.
Niveau 3 : Encourageants et appréciateurs, capables de voir le bien chez les autres.  Serviables mais prenant aussi soin d'eux-mêmes, ils sont nourriciers, généreux – des êtres réellement pleins d'amour
Les Niveaux moyens
Niveau 4 : Veulent être proches des autres, et donc commencent à leur plaire, être un peu trop familiers, à s'épancher, et à être bien intentionnés pour tout. Leur attention est séductrice : ils recherchent approbation, marques d'affection et flatterie. L’amour est leur valeur suprême Ils sont entichés de leur propre valeur et ils en parlent constamment.
Niveau 5 : Excessivement intimes et indiscrets : ils ont besoin d'être nécessaires aux autres, donc ils rôdent, s'ingèrent, et contrôlent au nom de l'amour. Ils voudraient que les autres soient dépendants d'eux : ils donnent mais attendent en retour, envoient des messages à double sens. Envahissants et possessifs : dépendants, ils ne se sacrifient jamais assez – se fatiguent pour tout le monde, créant des besoins qu'ils pourront satisfaire eux-mêmes.
Niveau 6 : Ils se donnent de plus en plus d'importance et sont satisfaits d’eux-mêmes, se sentant indispensables, même s'ils surévaluent le mérite de ce qu'ils font pour les autres. Hypocondriaques, ils deviennent martyrs pour les autres. Arrogants, moralisateurs, présomptueux.
Les niveaux pathologiques
Niveau 7 : Ils peuvent être manipulateurs et égoïstes, culpabilisant les autres en leur rappelant combien ils leur doivent et en les faisant souffrir. Abusent de la nourriture et des médicaments pour « alimenter leurs sentiments » et obtenir du soutien. Ils découragent les autres en faisant des remarques condescendantes. Ils s'abusent eux-mêmes sur leurs motifs et sur l'agressivité et l'égoïsme de leurs comportements.
Niveau 8 : Dominateurs et coercitifs, ils s'arrogent le droit d'avoir tout ce qu'ils veulent des autres : ils exigent la réparation de dettes anciennes, de l'argent, et des faveurs sexuelles.
Niveau 9 : Ils peuvent excuser et  rationaliser ce qu'ils font car ils se sentent maltraités et victimes des autres, et éprouvent un ressentiment amer et de la colère. Ils somatisent leur agressivité et s'infligent des maladies chroniques, revendiquant leurs actes en s'effondrant et en pesant sur les autres. Correspondent en général à des troubles de la personnalité du type histrionique (comédien) et simulateur.
Les motivations principales
Voudraient être aimés, exprimer leurs sentiments pour les autres, être nécessaires et appréciés, faire en sorte que les autres leur répondent à leurs attentions, prouver leurs revendications envers revendiquer pour eux-mêmes.
Exemples
Mère Teresa, Barbara Bush, Eléonore Roosevelt, Monica Lewinsky, Lionel Richie, Luciano Pavarotti, Liliane Carter, Sammy Davis, Jr., Martin Sheen,.Mgr. l’évêque Desmond Tutu, "Mélanie Hamilton", (Autant en emporte le vent) et "Docteur. McCoy" (Star Trek).

La signification des flèches
En allant vers leur direction de désintégration (stress), les Deux dans le besoin deviennent tout à coup agressifs et dominateurs comme des Huit. Mais, en allant vers leur direction d'intégration (développement), les Deux orgueilleux qui s'abusaient eux-mêmes prennent davantage soin conscience d'eux-mêmes et deviennent plus conscients de leurs émotions, comme les Quatre épanouis.


3- LE BATTANT


Le type tourné vers le succès, pragmatique :
Adaptable, qui excelle, motivé et soucieux de son image
  • Peur fondamentale : être sans valeur
  • Désir fondamental : se sentir précieux et utile
  • Ennéagramme Trois avec une aile Deux : « Le Charmeur »
  • Ennéagramme Trois avec une aile Quatre : « Le Carriériste »
Résumé du profil du type Trois
Les niveaux épanouis
Niveau 1 (à leur meilleur) : Ils s'acceptent, sont tournés vers l'intérieur et authentiques, tout ce qu’ils semblent être. Modestes et charitables, ils ont de l'humour par rapport à eux-mêmes, et de grandes qualités de coeur. Doux et bienveillants.
Niveau 2 : Sûrs d'eux, énergiques, compétents avec une haute estime d'eux-mêmes, ils croient en eux-mêmes et en leur valeur propre leurs propres valeurs. Adaptables, attirants, charmants, et agréables.
Niveau 3 : Désireux de s'améliorer, d'être tout ce qu'ils peuvent être - souvent ils deviennent exceptionnels, des icônes largement admirées. Très efficaces, les autres sont motivés pour imiter leurs côtés positifs.
Les niveaux moyens
Niveau 4 : Très soucieux de leurs performances, de faire bien leur travail, ils se motivent constamment pour atteindre des buts, comme si leur propre valeur en dépendait. Terrifiés par l'échec, ils se comparent aux autres dans leur recherche de statut et de succès. Carriéristes, à la recherche d'un statut social, ils investissent dans l'exclusivité et l'excellence.
Niveau 5 : Soucieux de leur image, concernés par la manière dont les autres les perçoivent, ils commencent à se présenter en fonction des attentes de ceux-ci et de ce dont ils ont besoin pour réussir. Pragmatiques et efficaces, mais aussi calculateurs, ils perdent le contact avec leurs propres sentiments derrière une façade agréable. Des problèmes d'intimité, de crédibilité, et de fausseté en résultent.
Niveau 6 : Ils voudraient impressionner les autres avec leur supériorité : constamment en train de se promouvoir, exagérant leur valeur. Narcissiques, grandiloquents, imbus d'eux-mêmes et de leurs talents, il sont exhibitionnistes et séducteurs, comme s'ils disaient : « Regardent moi ! » Leur arrogance et leur attitude de mépris sont leur mode de défense contre leur jalousie face aux succès des autres.
Les niveaux pathologiques
Niveau 7 : Ayant peur de l'échec et de l’humiliation, ils peuvent être exploiteurs et opportunistes, convoitant le succès des autres, et prêts à tout pour préserver l'illusion de leur supériorité.
Niveau 8 : Intrigants Sournois et trompeurs afin que leur erreurs et leurs agissements ne soient pas découverts. Indignes de confiance, trahissant ou sabotant les autres pour triompher d'eux, ils sont aveuglément jaloux.
Niveau 9 : Ils deviennent vindicatifs, essayant de détruire le bonheur des autres. Constamment poussés à détruire qui que ce soit ou quoi que ce soit qui leur rappelle leurs manques et leurs échecs. Psychopathes, criminels meurtriers. Correspondent en général à des troubles de la personnalité du type narcissique.
Leurs motivations principales
Veulent s’affirmer, se distinguer des autres, être remarqués, être admirés et impressionner les autres.
Exemples
Nicolas Sarkozy, Bill Clinton, Oprah Winfrey, Tom Cruise, Barbara Streisand, Sharon Stone, Madonna, Shirley MacLaine, Sting, Paul McCartney, Whitney Houston, Michael Jordan, Sylvester Stallone, Arnold Schwarznegger, et O.J. Simpson.
La signification des flèches
En allant vers leur direction de désintégration (stress), les Trois motivés deviennent tout à coup désengagés et apathiques comme des Neuf. Mais en allant vers leur direction d'intégration (développement), les Trois vaniteux et trompeurs deviennent de plus en plus coopératifs et soucieux des autres comme les Six épanouis.


4- LE ROMANTIQUE



 

Le type sensible et retiré :
Expressif, dramatique, intériorisé et irritable
  •  Peur fondamentale : ne pas avoir d'identité ou d'importance
  •  Le désir de base : se trouver et trouver leur raison d’être (créer une identité)
  •  Ennéagramme Quatre avec un aile Trois : « L'Aristocrate »
  •  Ennéagramme Quatre avec un aile Cinq : « Le Bohême »

Résumé du profil du type Quatre
Les Niveaux épanouis
Niveau 1 (à leur meilleur) : Profondément créatifs, exprimant des valeurs personnelles et universelles, éventuellement à travers l'art. Inspirés, ils se renouvellent et se régénèrent, et sont capables de transformer toutes leurs expériences en quelque chose de valable : ils s'inventent.
Niveau 2 : Conscients d'eux-mêmes, introspectifs, à la recherche d'eux-mêmes, conscients de leurs sentiments et de leurs impulsions. Sensibles et intuitifs avec eux-mêmes et les autres, ils sont doux, pleins de tact et de compassion.
Niveau 3 : Personnels, individualistes, véridiques, ils se révèlent, sont honnêtes dans leurs émotions et humains. Ils ont une vision ironique d'eux-mêmes et de la vie, peuvent être à la fois sérieux et drôles, vulnérables et émotionnellement solides.
Les Niveaux moyens
Niveau 4 : Donnent une orientation artistique et romantique à la vie, créent un environnement de beauté et d'esthétique pour cultiver et prolonger leurs sentiments personnels. Ils intensifient la réalité par la fantaisie, des sentiments passionnés, et l'imagination.
Niveau 5 : Pour rester en contact avec leurs sentiments, ils intériorisent tout, prenant tout personnellement, mais deviennent absorbés par eux-mêmes et introvertis, fantasques et hypersensibles, timides et conscients d'eux-mêmes, incapables de spontanéité ou de sortir d'eux-mêmes. Ils sont reclus pour protéger leur propre image et pour gagner du temps afin de clarifier leurs sentiments.
Niveau 6 : Progressivement, ils pensent qu'ils sont différents des autres, et se sentent exemptés de la vie telle que les autres la vivent. Ils deviennent des rêveurs mélancoliques, dédaigneux, décadents, et sensuels, vivant dans un monde imaginaire. S'apitoyant sur leur sort et envieux des autres, ils en viennent à faire ce qu'ils veulent et deviennent de moins en moins pratiques, et de plus en plus improductifs, acerbes, et affectés.
Les Niveaux pathologiques
Niveau 7 : Quand les rêves échouent, ils deviennent inhibés et en colère contre eux-mêmes, déprimés et coupés d'eux-mêmes et des autres, bloqués et paralysés dans leurs émotions. Ils ont honte d'eux-mêmes, sont épuisés et incapables de fonctionner.
Niveau 8 : Ils sont tourmentés par le mépris, les reproches, et la haine contre eux-mêmes, et par des pensées morbides : tout est source de tourment. Blâmant les autres, ils repoussent tous ceux qui essayent de les aider.
Niveau 9 : Désespérés, ils se sentent sans espoir et s'autodétruisent, abusant éventuellement de l'alcool ou de drogues pour s'échapper. Dans les cas extrêmes, dépression nerveuse ou suicide sont possibles. Correspondent en général à des troubles de la personnalité du type prostré, dépressif, et narcissique.
Les motivations principales
Ils veulent s'exprimer et montrer leur individualité, créer et s'entourer de beauté, cultiver certaines humeurs et sentiments, se retirer pour protéger leur propre image, prendre soin de leurs besoins émotionnels avant toute chose, et attirer un « sauveteur ».
Exemples
Ingmar Bergman, Alan Watts, Sarah McLachlan, Alanis Morrisette, Paul Simon, Jeremy Irons, Patrick Stewart, Joseph Fiennes, Martha Graham, Bob Dylan, Miles Davis, Johnny Depp, Rudolph Noureyev, J.D. Salinger, Anaïs Nin, Marcel Proust, Maria Callas, Tennessee Williams, Edgar Allan Poe, Annie Lennox, Prince, Michael Jackson, Virginia Woolf, Judy Garland, "Blanche DuBois" (Un tramway nommé désir).
La signification des flèches
En allant vers leur direction de désintégration (stress), les Quatre retirés deviennent tout à coup envahissants et possessifs comme des Deux. Mais en allant vers la direction de l'intégration (développement), les Quatre envieux, perturbés dans leurs émotions deviennent de plus en plus objectifs et portés par des principes, comme les Un épanouis.


5- L OBSERVATEUR


 

Le type intense, cérébral
Perceptif, innovant, secret, et isolé
  • Peur fondamentale : être inutile, impuissant, ou incapable
  • Désir fondamental: être capable et compétent
  • Ennéagramme Cinq avec une aile Quatre: « L'Iconoclaste »
  • Ennéagramme Cinq avec une aile Six : « Le Solutionneur »
Résumé du profil du type Cinq
Les niveaux épanouis
Niveau 1 (à leur meilleur) : Deviennent visionnaires, appréhendent le monde dans son ensemble tout en le pénétrant en profondeur. L'esprit ouvert, prenant les choses dans leur globalité et dans leur contexte. Font des découvertes et trouvent de nouvelles manières de faire ou de percevoir les choses.
Niveau 2 : Observent tout avec une perception aigue et pénétrante. Mentalement, ils sont alertes, curieux, cherchent l'intelligence, rien n’échappe à leur attention.  Prévoyance et prédiction. Capables de se concentrer : ils sont absorbés par ce qui a retenu leur attention.
Niveau 3 : Maîtrisent tout ce qui a attiré leur intérêt. Excités par le savoir, ils deviennent souvent experts d’un domaine. Innovateurs et inventifs, ils réalisent des travaux extrêmement valables et originaux. Très indépendants, particuliers et fantaisistes.
Les niveaux moyens
Niveau 4 : Ils commencent à conceptualiser et perfectionner tout avant d’agir – ils font d’abord marcher les choses dans leur esprit, construisent un modèle, se préparent, pratiquent, et rassemblent plus de ressources. Studieux, acquérant des techniques, ils se spécialisent, sont souvent « intellectuels », remettent souvent en question les manières convenues de faire des choses.
Niveau 5 : De plus en plus détachés à mesure qu’ils sont plongés dans des idées compliquées ou dans des mondes imaginaires. Ils deviennent préoccupés de leurs visions et de leurs interprétations plus que de la réalité. Fascinés par les sujets excentriques ou ésotériques, et même par les choses sombres ou perturbantes. Détachés du monde pratique, « un esprit sans corps », bien qu’ils soient tendus et intenses.
Niveau 6 : Ils commencent à s’opposer à tout ce qui interfère avec leur monde intérieur et leur vision personnelle, et deviennent provocateurs et abrasifs, prenant sans le vouloir des positions extrêmes et radicales. Cyniques et raisonneurs.
Les Niveaux pathologiques
Niveau 7 : Ils se retirent et s'isolent de la réalité, sont excentriques et nihilistes. Extrêmement instables et ayant peur des agressions, ils rejettent et repoussent les autres et tous les liens sociaux.
Niveau 8 : Obsédés, mais effrayés par leurs idées menaçantes, ils deviennent horrifiés, délirants, et sont la proie de perceptions extrêmement bizarres et de phobies.
Niveau 9 : Cherchant à se faire oublier, ils peuvent se suicider ou avoir une perception psychotique de la réalité. Dérangés, ils sont violemment autodestructeurs, avec des tendances schizophrènes. Correspondent en général à des troubles de la personnalité du type schizoïde, prostré et schizophrène.
Les motivations principales
Ils voudraient posséder le savoir, comprendre l'environnement, avoir toutes les solutions afin de se défendre contre les menaces de l'environnement.
Exemples
Albert Einstein, Stephen Hawking, Bill Gates, Georgia O'Keefe, Stanley Kubrick, John Lennon, Lily Tomlin, Laurie Anderson, Merce Cunningham, James Joyce, Björk, Susan Sontag, Emily Dickenson, Agatha Christie, Ursula K. LeGuin, Jane Goodall, Glenn Gould, John Cage, Bobby Fischer, Tim Burton, David Lynch, Stephen King, Clive Barker, Friedrich Nietzsche, Vincent Van Gogh, Kurt Cobain, Jodie Foster, et "Fox Mulder" (X Files).
La signification des flèches
En allant vers leur direction de désintégration (stress), les Cinq détachés deviennent tout à coup hyperactifs et éparpillés comme des Sept. Mais, en allant vers leur direction d'intégration (développement), les Cinq avares et détachés prennent confiance en eux et prennent des décisions, comme les Huit épanouis.


6- LE LOYAL



Le type dédié, recherchant la sécurité :
Engageant, responsable, anxieux, et soupçonneux
  • Peur fondamentale : être sans soutien ni gouverne
  • Désir fondamental: trouver la sécurité et le soutien
  • Ennéagramme Six avec un aile Cinq : « Le Défenseur »
  • Ennéagramme Six avec un aile Sept : « Le Copain »
Résumé du profil du Type Six
Les Niveaux épanouis
Niveau 1(à leur meilleur) : Ils s'affirment, ont confiance en soi et en les autres ; indépendant mais interdépendants symbiotiquement, ils coopèrent sur un pied d’égalité. Leur foi en eux-mêmes leur donne un vrai courage, une pensée positive, le leadership, et une expression d’eux-mêmes épanouie.
Niveau 2 : Capables d’obtenir des réponses émotionnelles des autres, ils sont vraiment attirants, inspirent l’affection, l’amitié ; et sont affectueux. Il est important pour eux de créer des liens avec les autres, de développer des relations et des alliances durables.
Niveau 3 : Dévoués aux individus et mouvements en lesquels ils croient profondément, ce sont des  bâtisseurs de communautés : responsables, fiables, dignes de confiance. Ils travaillent dur, persévèrent, se sacrifient pour les autres, créant stabilité et sécurité dans leur monde, apportant un esprit de coopération.
Les Niveaux moyens
Niveau 4 : Ils investissent leur temps et leur énergie dans ce qu’ils pensent être sûr et stable. En organisant et en structurant, ils recherchent alliances et autorités pour la sécurité et la continuité. Constamment vigilants, ils anticipent les problèmes.
Niveau 5 : Pour résister à ce qu'on exige trop d’eux, ils réagissent contre les autres de manière passive agressive : ils deviennent évasifs, indécis, prudents, repoussant au lendemain, ambivalents. Extrêmement réactifs, anxieux, négatifs, ils donnent des signaux contradictoires et ambigus. Leur confusion interne leurs fait réagir de manière imprévisible.
Niveau 6 : Pour compenser leur insécurité, ils deviennent sarcastiques et belligérants, blâment les autres pour leurs problèmes, prennent des positions dures contre les étrangers. Extrêmement réactifs et défensifs, ils divisent les autres en deux camps : ennemis et amis, pendant qu'il cherchent les menaces à leur propre sécurité. Autoritaires bien qu’ayant peur de l'autorité, extrêmement soupçonneux mais conspirateurs, ils instillent la peur pour calmer leurs propres peurs.
Les Niveaux pathologiques
Niveau 7 : Ayant peur d’avoir détruit leur sécurité, ils paniquent, instables, s’auto déprécient avec un fort sentiment d'infériorité. Se sentent sans défense, ils recherchent une autorité forte ou une croyance pour résoudre tous leurs problèmes. Créant la dissension, ils sont très dépréciateurs et réprimandant des autres.
Niveau 8 : Se sentent persécutés, pensant que les autres veulent « les avoir », ils explosent et réagissent irrationnellement, faisant ressortir ce dont ils ont peur. Fanatiques et violents.
Niveau 9 : Hystériques, cherchant à échapper à la punition, ils s’autodétruisent et se suicident. Alcooliques, drogués, « sur une mauvaise pente », ils s’abaissent. Correspondent en général à des troubles de la personnalité du type passif agressif et paranoïaque.
Les motivations principales
Voudraient avoir la sécurité, sentir le soutien des autres, avoir des certitudes et être rassurés, tester les attitudes des autres envers eux, combattre leur anxiété et leur insécurité.
Exemples
Robert F. Kennedy, Malcolm X, la Princesse Diana, George H. W. Bush, Tom Hanks, Bruce Springsteen, Candice Bergen, Meg Ryan, Helen Hunt, Mel Gibson, Patrick Swayze, Julia Roberts, Diane Keaton, Woody Allen, David Letterman, Jessica Lange, Tom Clancy, J. Edgar Hoover, Richard Nixon, et "George Costanza" (Seinfeld).
La signification des flèches
En allant dans la direction de désintégration (stress), les Six loyaux deviennent tout à coup compétitifs et arrogants comme des Trois. Mais en allant dans la direction d'intégration (développement), les Six craintifs et pessimistes deviennent plus à l'aise et optimistes comme les Neuf épanouis.


7- L EPICURIEN



Le type occupé, aimant le plaisir
Spontané, changeant aux talents variés, porté à acquérir, et dispersé
  • Peur fondamentale : la privation et la douleur
  • Désir fondamental : être satisfait et heureux de réaliser ses besoins
  • Ennéagramme Sept avec un aile Six : « Le Divertisseur »
  • Ennéagramme Sept avec un aile Huit : « Le Réaliste »
Résumé du profil de l'ennéagramme type Sept
Les Niveaux épanouis
Niveau 1(à leur meilleur) : Ils assimilent les expériences en profondeur, ce qui les rend appréciateurs et reconnaissants pour ce qu'ils ont. Emerveillés par les joies simples de la vie, ils sont joyeux et extatiques, et ont une prémonition de la réalité spirituelle et la bonté illimitée de la vie.
Niveau 2 : Extrêmement sensibles, excitables, enthousiastes des sensations et des expériences. C’est le plus extraverti de tous les types : les stimuli trouvent une réponse immédiate – pour eux tout est tonifiant. Joyeux, vifs, fervents, spontanés, pleins d’allant et gais.
Niveau 3 : Ils deviennent facilement des « réalisateurs » accomplis, des généralistes qui font bien beaucoup de choses ; ils ont de multiples talents. Pratiques, productifs, généralement prolifiques, ils font se rencontrer diverses disciplines.
Les Niveaux moyens
Niveau 4 : Au fur à mesure que leur agitation augmente, ils voudraient plus d'options et de choix. Ils deviennent aventureux et « connaisseurs du monde » mais, plus dispersés, ils recherchent constamment des nouveautés et des expériences : ils sont sophistiqués, connaisseurs, et consommateurs. L'argent, la variété et les derniers courants de la mode deviennent importants.
Niveau 5 : Incapables de discerner ce dont ils ont vraiment besoin, ils deviennent hyperactifs, incapable de se dire « non » à eux-mêmes, et s’activent constamment. Sans inhibition, faisant et disant ce qui vient à l’esprit, ils racontent des histoires, exagèrent sans retenue, font preuve d’humour, se mettent en scène.  Par peur de s’ennuyer, ils sont en mouvement perpétuel, mais ne font pas grand-chose – ils ont plein d'idées dont peu sont suivies d’action.
Niveau 6 : Ils s’adonnent à une consommation manifeste et deviennent excessifs en toutes choses. Egocentriques, matérialistes et gourmands, ils ont l’impression de n’avoir jamais assez. Exigeants et poussant les autres sans retenue, ils sont pourtant insatisfaits et épuisés. Dépendants, endurcis, et insensibles.
Les Niveaux pathologiques
Niveau 7 : Essayant désespérément de calmer leurs anxiétés, ils peuvent être impulsifs et infantiles : ils ne savent pas quand s’arrêter. Les addictions et les excès prennent leur tribut : ils sont débauchés, dépravés, font diversion, sont dissipés, se complaisent dans l’invasion, offensifs et abusifs.
Niveau 8 : S’éloignant de leur moi, ils agissent sur des coups de tête au lieu de s’attaquer à leur anxiété ou leur frustration : hors de contrôle, sujets à des sautes d’humeur imprévisibles, ils se livrent à des actions compulsives (manies).
Niveau 9 : Finalement, leur énergie et leur santé sont épuisées : ils deviennent claustrophobes et pris de panique. Souvent, ils abandonnent la lutte pour eux-mêmes et pour la vie : dépression profonde, et désespoir, overdoses autodestructrices, suicide impulsif. Correspondent en général  à des troubles de la personnalité du type maniacodépressif et histrionique.
Les motivations principales
Voudraient maintenir leur liberté et leur joie, éviter de rater des expériences qui en valent la peine, rester excités et occupés, éviter et soulager la douleur.
Exemples
John F. Kennedy, Benjamin Franklin, Leonard Bernstein, Leonardo DiCaprio, Kate Winslet, Elizabeth Taylor, Wolfgang Amadeus Mozart, Steven Spielberg, Federico Fellini,  Robin Williams, Jim Carey, Mike Myers, Cameron Diaz, Bette Midler, Chuck Berry, Elton John, Mick Jagger, Gianni Versace, Liza Minelli, Malcolm Forbes Sarah Ferguson, et John Belushi.
La signification de flèches
En allant dans leur direction de désintégration (stress), les Sept dispersés deviennent tout à coup perfectionnistes et critiques comme les Un.  Mais, en allant dans leur direction d'intégration (développement), les Sept gloutons et dispersés deviennent plus focalisés et fascinés par la vie comme les Cinq épanouis.

8- LE CHEF


Le type puissant, dominateur :
Sûr de lui, décisif, volontaire, et qui confronte qui affronte
  • Peur fondamentale : être blessé ou contrôlé par les autres
  • Désir fondamental : se protéger soi-même (contrôler sa vie et son destin)
  • Ennéagramme Huit avec un aile Sept : « Le Non-conformiste »
  • Ennéagramme Huit avec un aile Neuf : « L’Ours »
Résumé du profil du type Huit
Les Niveaux épanouis
Niveau 1(à leur meilleur) : Savent se limiter et être magnanimes, cléments et tolérants, se maîtriser en s'abandonnant à une autorité supérieur. Courageux, prêts à se mettre sérieusement en difficulté pour réaliser leur vision et avoir une influence durable. Peuvent être de vrais héros et atteindre à la grandeur historique.
Niveau 2 : Assertifs, confiants en eux et forts : ils ont appris à se battre pour ce dont ils ont besoin et ce qu'ils veulent. Plein de ressources, une attitude de « je peux le faire », remplis d’énergie passionnée.
Niveau 3 : Décidés, autoritaires et impérieux: le leader naturel que les autres admirent. Prennent des initiatives, font marcher des choses, gagnent le soutien des autres, pourvoyeurs, protecteurs, honorables et transportant les autres par leur force.
Les Niveaux moyens
Niveau 4 : Autosuffisants, financièrement indépendants : avoir des ressources suffisantes est très important pour eux : ils deviennent alors entreprenants, pragmatiques, des individualistes âpres, des affairistes. Ils prennent des risques, travaillent dur, nient leurs propres sentiments.
Niveau 5 : Ils commencent à dominer leur environnement, y compris les autres. Ils voudraient sentir que les autres sont derrière eux et soutiennent leurs efforts. Fanfarons, vantards, exigeants, et expansifs : le « chef » dont la parole est la loi. Fiers, égocentriques, ils voudraient imposer leur volonté et leur vision sur tout et ne cèdent jamais, ne voyant pas les autres comme leurs égaux, ni ne les traitant avec respect.
Niveau 6 : Ils deviennent  extrêmement combatifs et intimidants pour avoir le dernier mot, recherchent la confrontation, défient, créant des relations antagonistes. Tout est matière à tester la volonté, et ils ne cèdent pas. Ils utilisent les menaces et les représailles pour se faire obéir des autres, pour les maintenir en déséquilibre et dans l’insécurité. Mais leurs traitements injustes développent chez les autres des sentiments de crainte et de ressentiment, qui peuvent conduire ces derniers à se liguer contre eux.
Les Niveaux pathologiques
Niveau 7 : Défiant toute tentative de contrôle à leur égard, ils deviennent sans scrupules, dictatoriaux, « la puissance donne le droit ». Criminels et hors la loi, renégats et arnaqueurs. Coeur de pierre, immoraux et potentiellement violents.
Niveau 8 : Ils développent des illusions sur leur pouvoir, leur invincibilité et leur capacité à l’emporter : mégalomanes, ils se sentent tout puissants et invulnérables. Leur ego se répand avec insouciance.
Niveau 9 : S'ils sont en danger, ils sont capables de détruire brutalement tout ce qui n’est pas conforme à leur volonté plutôt que de se soumettre à quelqu'un d'autre. Vengeurs, barbares, meurtriers. Tendances sociopathes. Correspondent en général aux troubles de la personnalité de type antisocial.
Les motivations principales
Voudraient être autonomes, prouver leur force et résister à leurs faiblesses, être importants dans leur monde, dominer l'environnement, et rester aux commandes des situations qu’ils vivent.
Exemples
Charles de Gaulle, Martin Luther King, Jr., Franklin Roosevelt, Lyndon Johnson, Mikhail Gorbatchev, G.I. Gurdjieff, Pablo Picasso, Richard Wagner, Sean Connery, Susan Sarandon, Glenn Close, John Wayne, Charlton Heston, Norman Mailer, Toni Morrison, Lee Iococca, Donald Trump, Frank Sinatra, Bette Davis, James Brown, Chrissie Hynde, Sigourney Weaver, Fidel Castro, et Saddam Hussein.
La signification des flèches

En allant dans leur direction de désintégration (stress), les Huit confiants deviennent tout à coup secrets et ont peur comme des Cinq. Mais, en allant dans leur direction d'intégration (développement), les Huit luxurieux et contrôleurs ouvrent leur coeur et écoutent comme les Deux épanouis.


9- LE MEDIATEUR



Le Type facile à vivre, effacé :
Réceptif, rassurant, accommodant et content de lui
  • La peur fondamentale : la perte et la séparation
  • Le désir fondamental : avoir une stabilité intérieure, « la paix de l'esprit »
  • Ennéagramme Neuf avec une aile Huit : « L'Arbitre »
  • Ennéagramme Neuf avec une aile Un: « Le rêveur »
Résumé du profil du Type Neuf
Les Niveaux épanouis
Niveau 1 (à leur meilleur) : Contrôlant leurs émotions, ils se sentent autonomes et épanouis : ils ont une grande sérénité et la satisfaction d’être face à eux-mêmes. Paradoxalement, étant en accord avec eux-mêmes, ils sont plus à même de développer des relations plus profondes. Intensément éveillés, ils sont complètement connectés à eux-mêmes et aux autres.
Niveau 2 : Profondément réceptifs, tolérants, détachés de l’attention des autres, émotionnellement stables et sereins, ils ont confiance en eux et dans les autres, sont à l'aise avec leur moi et leur vie, innocents et simples. Patients, sans prétentions, d’une bonne nature, ils sont véritablement gentils.
Niveau 3 : Optimistes, rassurants, soutenant les autres, ils ont une influence soignante et calmante –ils mettent de l’harmonie dans les groupes, réunissent les gens : ce sont de bons médiateurs, synthétiseurs, et communicateurs.
Les Niveaux moyens
Niveau 4 : Par peur des conflits, ils s'effacent et deviennent accommodants, idéalisant les autres et s'accordant à leurs désirs, acceptant des choses qu'ils ne veulent pas réellement faire. Ils s’accommodent de rôles convenus et de ce que l’on attend d’eux, et utilisent les principes et les clichés pour détourner les autres.
Niveau 5 : Actifs, mais désengagés, peu réfléchis et inattentifs. Ils ne voudraient pas être affectés, et deviennent donc complaisants et insensibles, évitant les problèmes, les « balayant sous le tapis ». Leurs pensées deviennent floues et ressassées, pour la plupart des fantaisies confortables qui commencent à les éloigner de la réalité, à les rendre oublieux. Indolents dans leurs émotions, ils n’ont pas envie d’être eux-mêmes ou de faire face aux problèmes : c’est l’indifférence.
Niveau 6 : Ils commencent à minimiser les problèmes pour apaiser les autres et avoir la paix à tout prix.  Têtus, fatalistes, et résignés, comme si rien ne pouvait être changé. Ils prennent leurs désirs pour des réalités et recherchent des solutions magiques. Les autres sont frustrés et en colère du fait de leur procrastination et de leur manque de réponse.
Les Niveaux pathologiques
Niveau 7 : Ils peuvent être extrêmement réprimés, refoulés, non développés et inefficaces. Ils se sentent incapables de faire face aux problèmes, et deviennent obstinés, se détachant de tous les conflits. Négligents et dangereux pour les autres.
Niveau 8 : Dans l’espoir de bloquer toute prise de conscience qui pourrait les affecter, ils se dissocient tant que finalement ils ne peuvent plus fonctionner : ils sont anesthésiés, dépersonnalisés.
Niveau 9 : Finalement, ils deviennent sévèrement désorientés et catatoniques, renonçant à eux-mêmes, se transformant en coquilles vides. Possibilité de personnalités multiples. Correspondent en général à des troubles de la personnalité schizoïde et de dépendance.
Les Motivations principales
Voudraient créer de l'harmonie dans leur environnement, éviter les conflits et tensions, préserver les choses comme elles sont, résister à tout ce qui pourrait les bouleverser ou les déranger.
Exemples
Abraham Lincoln, Carl Jung, Ronald Reagan, Gerald Ford, la Reine Elizabeth II, la Princesse Grace de Monaco, George Lucas, Walt Disney, John Kennedy, Jr., Sophia Loren, Geena Davis, Kevin Costner, Keanu Reeves, Matthew Broderick, Ringo Starr, Whoopi Goldberg, Janet Jackson, Marc Chagall, Norman Rockwell, et "Marge Simpson" (Les Simpson).
La signification des flèches
En allant dans leur direction de désintégration (stress), les Neuf complaisants deviennent tout à coup anxieux et soucieux comme des Six. Cependant, en allant dans leur direction d'intégration (développement), les Neuf paresseux et négligés, tout à coup se développent et deviennent plus énergiques comme les Trois épanouis.



Chaque type de l’ennéagramme (on parle aussi d’"ennéatypes") est piloté par une compulsion d’évitement, c’est-à-dire que chaque ennéatype cherche à tout prix, et de manière souvent inconsciente, à éviter certaines situations. De la même manière, chaque ennéatype est mû par une motivation propre, un objectif vers lequel il tend naturellement, c'est ce pourquoi il veut être reconnu.

Ennéatype Compulsion d'évitement Motivation principale
L’ennéatype 1
éviter la colère être reconnu pour 
la qualité de ce qu'il fait
L’ennéatype 2
éviter de reconnaître ses propres besoins être reconnu pour 
son engagement auprès
 des autres
L’ennéatype 3
éviter les échecs être reconnu pour
 ses réussites
L’ennéatype 4
éviter la banalité être reconnu pour
 sa différence
L’ennéatype 5
éviter le vide intérieur être reconnu pour 
ses connaissances
L’ennéatype 6
éviter la déviance être reconnu pour
 sa droiture
L’ennéatype 7
éviter la souffrance être reconnu pour
 sa joie de vivre
L’ennéatype 8
éviter la faiblesse être reconnu pour 
sa force
L’ennéatype 9
éviter les conflits être reconnu pour 
sa paix intérieure


Les Passions et fixations

Les différents auteurs de l'ennéagramme des personnalités associent à chaque ennéatype une fixation egotique, ainsi qu'une "passion", c'est-à-dire une tendance principale à laquelle chaque type est confronté. En parvenant à surmonter sa passion, l'ennéatype évolue vers ce que les auteurs appellent "l'intégration" (il évolue en bien), mais s'il y succombe, il évolue vers son état de "désintégration".

Ennéatype Fixation Passion (tendance 
 principale)
L'ennéatype 1
Perfectionnisme la Colère
L'ennéatype 2
Flatterie/Dédain l'Orgueil
L'ennéatype 3
Vanité la Tromperie, le Mensonge
L'ennéatype 4
Mélancolie l'Envie
L'ennéatype 5
Détachement l'Avarice
L'ennéatype 6
Doute/Suspicion la Peur
L'ennéatype 7
Planification l'Intempérance
L'ennéatype 8
Vengeance l'Excès
L'ennéatype 9
Oubli de soi la Paresse


Les Mécanismes de défense 

Les différentes auteurs de l'Ennéagrammes des personnalités décrivent que l’activation de la compulsion s’accompagne de la mise en place de mécanismes de défense. Chaque ennéatype possède ainsi une préférence pour un mécanisme de défense particulier, qui s'active en général lorsqu'il est soumis à une situation de stress.

.
Ennéatype Mécanisme de défense principal
L'ennéatype 1
la Formation réactionnelle : le type 1 refoule sa colère 
intérieure en masquant son irritation
L'ennéatype 2
la Répression : le type 2 néglige ses propres besoins et
 privilégie la satisfaction des autres
L'ennéatype 3
l'Identification : le type 3 s'identifie à ce qu'il pense que
 l'on attend de lui, il se fond dans son rôle
L'ennéatype 4
Introjection / Sublimation : le type 4 devient capable 
d'encaisser et de ravaler ses propres sentiments
L'ennéatype 5
Isolation : le type 5 se met en retrait, et adopte une 
attitude d'observateur
L'ennéatype 6
Projection : le type 6 projette ses craintes aux autres
L'ennéatype 7
Rationalisation : le type 7 développe des raisonnements
 dans lesquels il se réfugie pour se rassurer ou atténuer 
sa souffrance
L'ennéatype 8
le Déni : pour s'en sortir le type 8 apprend à ne pas tenir
 compte de la réalité
L'ennéatype 9
la "Narcotisation" ou l'"Anesthésie" : le type 9 endort sa 
colère par des substituts pour échapper à la réalité 
(ex: excès de nourriture, boulimie, tabac, alcool, drogue,
 TV, jeux vidéo, etc.)


Vous trouvez cet article intéressant, LIKER SVP !!! Facebook ou Google+ ou les 2.
Vous pouvez partager ce texte à condition d'en respecter l'intégralité et de citer la source: http://la-source-des-sagesses.blogspot.fr/





















Recevez nos derniers articles

les coups de coeur

Maître

de Sagesse

Auteur Un-connu

Si tu te contentes de boire l'eau de mon puits, demain tu mourras de soif, soit parce que j'ai fermé la porte, soit parce que je suis en voyage.

Si tu veux étancher ta soif, creuse ton terrain et tu trouveras la source car elle est en toi.

Creuse ton puits, ainsi tu auras toujours de l’eau partout où tu iras.

Le puits est en toi,

la source est en toi.

Cherche et tu trouveras le trésor qui t’enrichira.

N’oublie jamais que celui qui compte sur la richesse d’autrui est semblable à celui qui fait un beau rêve dans lequel il reçoit beaucoup d’argent, et qui constate au réveil que sa poche est vide. Le bien des autres est pour nous comme la fortune d’un rêve.

Cherche en toi et tu trouveras.


CRÉER DE LA LUMIÈRE À PARTIR DE RIEN

A sa manière, Raymond Devos avait eu l’intuition de la nature ambiguë du vide, en expliquant dans un sketch que « rien … ce n’est pas rien. La preuve c’est qu’on peut le soustraire. Exemple : Rien moins rien = moins que rien ! Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose ! On peut acheter quelque chose avec rien ! En le multipliant. Une fois rien … c’est rien. Deux fois rien… c’est pas beaucoup ! Mais trois fois...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE POINT ZERO ET CHAMP AKASHIQUE

Le champs de Cohérence akashique Les mystiques et les sages nous informent depuis longtemps qu’il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l’information, connu sous le nom de «champ akashique». De récentes découvertes en physique quantique indiquent: celui-ci est réel et il a son équivalent dans le champ du point zéro qui sous-tend l’espace comme


----------------------------------------------------------------------------------------------------------


LES CHAMPS DE TORSION PRODUIT PAR LA CONSCIENCE EST LA CLÉ DE LA « THÉORIE DU TOUT »

Les champs de torsion, la clé de la « Théorie du Tout » incluant la conscience On attribue généralement la première recherche concernant la découverte du « champ de torsion » appellée aussi « 5ème force ou élement », au russe le Pr Mychkine dans les années 1800. C’est un collègue d’Einstein, le Dr Eli Cartan qui a le premier appelé cette force champ de « torsion »

------------------------------------------------------------------------------------------------------


LA LUMIÈRE D APRÈS L'ARBRE SÉPHIROTIQUE

D’après la tradition Kabbalistique, la lumière est née dans Ain Soph Aur (Lumière illimitée), qui lui-même est né dans Ain Soph (L’infini), qui lui-même est né dans Ain (Vide absolu). Cette lumière illimitée se manifeste comme une étincelle...


-------------------------------------------------------------------------



LA MEDECINE LUMIERE -1

La Médecine Lumière Commençons par quelques définitions: Qu'est ce qu'est la médecine: La médecine de type occidentale est la science et la pratique étudiant l'organisation du corps humain (physique, qq fois psychologique), son fonctionnement normal, et cherchant à le restaurer la santé par le traitement,.


-------------------------------------------------------------------------

LE LIVRE DE NOE OU LA MEDECINE INDIENNE

Originaire de l'Inde, la médecine Indienne, ou médecine orientale, est un système médical complet et cohérent, tout comme le sont la médecine occidentale ou la Médecine traditionnelle chinoise, par exemple. Il est considéré comme le plus ancien système médical de l'histoire humaine. La tradition indienne fait remonter ses débuts à 5 000 ans, même 10 000 ans. Toutefois, les écrits sur lesquels repose ce savoir médical..

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA TRADITION PRIMORDIALE -2

Tradition Primordiale et Torah de Sion : Aux source de la Kabbale Originelle. Mission d’un Peuple Élu pour la réaliser Les premières questions que nous poserons dans cet exposé, sont les suivantes: Y a-t-il véritablement une Mission d’Israël parmi les Nations ? La réponse est catégoriquement: Oui! Et elle ait été préfigurée par le Patriarche Abraham, ancêtre du peuple d’Israël, et des Juifs, à qui Dieu promis la Terre d’Israël en Héritage...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L ÂME HUMAINE, SELON LA PHYSIQUE QUANTIQUE

Boris Iskakov est né le 14 novembre 1934 à Magnitogorsk. En 1957, il a achevé ses études à l’Institut de techniques physiques de Moscou. Auteur de la théorie des réactions en chaîne dans l’économie, il a consacré une série d’ouvrages à l’application des méthodes mathématiques en agriculture. Docteur en économie, Boris Iskakov étudie depuis quelques années les méthodes statistiques et quantiques servant à modéliser les processus qui s’opèrent...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE CORPS RÉCEPTEUR DE VIBRATION ELECTROMAGNÉTIQUE

La médecine occidentale est une médecine symptomatique, qui s’intéresse plus aux conséquences qu’aux causes. L’approche réductionniste de la médecine occidentale Les médecins aujourd’hui sont éduqués pour répondre de façon chimique à une extraordinaire diversité de symptômes, dont la plupart procèdent de mécanismes ...




LE TEMPS QUANTIQUE DANS LA KABBALE 2

Lumière Sans Fin (Ohr Ein Sof) et Récipient Primordial : la Vraie Réalité La réalité du 1% Toute cette réalité où, souvent, vous avez l’ impression de marcher sur une route qui ne conduit vers nulle part, où vous faites l’expérience de l’exil intérieur, de la relativité de tout, du manque de points de référence absolus, la Kabbale l’appelle la réalité du 1%. C’est une réalité où justement existent le temps, l’espace, le mouvement, ce qui...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

LUNE DE SANG, LA FIN ET LE DÉBUT DE NOUVEAU TEMPS

Lune de sang Le livre de la Genèse dit que DIEU utilise le soleil, la lune et les étoiles pour des signes et les saisons. De tels exemples peuvent être trouvés dans la Bible, d ailleurs le calendriers juifs et basé à la fois sur le calendrier solaire et lunaire. Or il va apparaitre ces années des Eclipses 2014 et 2015, pendant les fêtes juives appelées les Tetrades, au cours desquelles, à chaque fois, il s’est passé un évènement...

------------------------------------------------------------------------------------------------------

À la différence de l’espace, le temps est une dimension incontrôlable. Qu’on le veuille ou non, la flèche du temps semble dirigée invariablement vers le futur. « Nous ne nous baignons jamais deux fois dans le même fleuve », précisait Héraclite. Plus de deux millénaires se sont cependant écoulés depuis cette affirmation du philosophe grec. Aujourd’hui, à l’heure de la science atomique et de la conquête spatiale, notre regard sur le cosmos...