mercredi 20 avril 2016

Greg Braden: Le Gouvernement Planétaire

PAR GREGG BRADEN

Lors de presque chaque sommet, chaque congrès et chaque interview à laquelle je participe, on me pose toujours une certaine question, que ce soit en public ou en privé. On me demande si je crois que nous vivrons bientôt sous une forme de gouvernement planétaire et, si c’est le cas, quand cela se produira. J’aborderai cette section de la même manière que je réponds à cette question.
Premièrement, je n’ai pas de ligne téléphonique privée avec la Maison Blanche ni avec les dirigeant du monde ; Je ne peux pas livre dans leurs pensées, j’ignore ce qu’ils mijotent et je ne sais pas non plus pourquoi ils prennent telle ou telle décision. J’ai accès aux mêmes sources d’information que les gens qui me posent ces questions. C’est la manière dont j’utilise ces sources, jointe à ma pensée systémique, qui m’aide à comprendre ce monde qui semble parfois absurde.
Quand je travaillais comme informaticien dans l’industrie de l’énergie et dans celle de la défense, par exemple, une partie de ma tâche consistait à écrire des programmes informatiques recherchant des schèmes. Comme je l’ai expliqué dans Le Temps fractal (Ariane Editions), ce fut pour moi l’occasion parfaite de faire formellement et professionnellement ce que j’avais fait à l’occasion depuis l’enfance : chercher des schèmes chez les gens, dans la vie et dans la nature. En tant que professionnel, j’utilisais simplement la technologie des ordinateurs à haute vitesse pour examiner d’énormes quantités de données, afin de les trouver plus rapidement. Durant mon séjour dans l’industrie, je cherchais des schèmes géologiques dans les roches pétrolifères ou des schèmes d’erreur dans les systèmes logiciels sophistiqués.
J’observe toujours les schèmes qui existent dans le monde, mais ceux que je cherche maintenant se trouvent dans le passé. Les schèmes cycliques de l’histoire du monde, la guerre et la paix, l’effondrement des économies, le développement et le déclin des civilisations – ainsi que notre capacité à les calculer – forment la base de mes réponses aux questions portant sur notre avenir.
Je ne sais pas précisément ce que le futur nous réserve. Ce que je sais, cependant c’est que les cycles du passé sont porteurs de schèmes qui nous indiquent ce à quoi nous pouvons raisonnablement nous attendre dans les temps qui viennent. Si nous avons la sagesse de reconnaître ces schèmes, nous nous accorderons ainsi un avantage et nous aurons une bonne idée de ce que l’avenir nous apportera. Nous saurons aussi à quel moment – les points de choix – les changements que nous choisirons de faire auront le plus de chances de succès.
En ce qui concerne les changements cycliques qui ont eu lieu au cours de l’histoire, les cycles que j’observe sont connus des dirigeants qui ont fait du monde ce qu’il est aujourd’hui. D’après les anciennes descriptions indigènes de ce qui s’est produit durant le changement mondial précédent, d’après les traditions orales des nomades tibétains qui m’ont raconté, autour d’un feu de camp à la fin des années 1990, les changements climatiques cycliques, d’après les probabilités et les trajectoires temporelles qui m’ont été rapportées par des chamans sur les hauteurs des Andes du sud du Pérou après le 11 septembre 2002, et d’après les anciens glyphes mayas illustrant ces cycles sous la forme de calendriers sophistiqués, ce n’est un secret pour personne que nous vivons une période de changement qui a été prédite, anticipée, accueillie et crainte depuis la dernière fois que cela s’est produit, il y a environ 5 000 ans.
Parmi les changements auxquels nous assistons aujourd’hui, la plus grande transformation des pouvoirs, de la richesse, de la technologie et de l’information de toute l’histoire connue. Je ne m’étonnerais donc pas de voir une mondialisation des gouvernements allant de pair avec celle des affaires, de l’industrie et de la finance. La gouvernance planétaire existe déjà. Si les années qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale nous fournissent un indice sur la façon dont elle sea appliquée, il s’agira d’un processus qui se déroulera dans le temps plutôt que d’un événement qui aura lieu à un moment précis.
Les fondations d’un gouvernement mondial, à l’instar d’une grande coopération planétaire, se construisent depuis que le monde a été réparti en nouvelles nations et économies à la suite de la Deuxième Guerre mondiale. La consolidation des affaires en blocs de commerce, telles l’Union européenne (UE, créée en 1993), l’Union africaine (UA, fondée en 2001) et l’Association des nations du Sud-Est asiatique (ANSEA, établie en 1967), voilà comment différentes nations ayant des intérêts communs forment de grandes organisations qui leur sont bénéfiques tant individuellement que collectivement.
De plus, la consolidation des devises, comme nous l’avons vu en Europe par l’euro ; la monnaie appelée eco pour l’Afrique de l’Ouest, qui doit entrer en usage en 2015 ; le dollar est-caribéen ; et une devise partagée proposée par les Emirats arabes unis, le Bahreïn, l’Arabie saoudite, le Koweït, l’Oman et le Qatar sont tous des éléments de coopération qui signalent l’existence d’un plus haute forme de gouvernance.
Ma réponse à la question de savoir si nous nous dirigeons vers une forme de gouvernance planétaire est donc oui, parce qu’elle est déjà là et qu’elle se développe de plus en plus sur une échelle de plus en plus grande. Retournerons-nous jamais au monde du passé ? Sans doute que non. La gouvernance planétaire est-elle une bonne ou une mauvaise chose ? Je n’en sais rien, car cela dépend de la façon dont elle sera mise en place.
La formation de l’Union européenne peut fournir un exemple en microcosme de ce qui est possible si les mêmes grandes lignes sont appliquées à l’échelle mondiale. Les buts avoués de l’UE étaient clairs depuis le début. Celles-ci fut créée avec « l(objectif de mettre fin aux guerres fréquentes et sanglantes entre pays voisins, qui ont culminé avec la Deuxième Guerre mondiale ». La voie que l’UE avait choisie pour atteindre ses objectifs était tout aussi claire ; les « quatre libertés » de circulation.
Circulation des biens
Circulation des services
Circulation des gens
Circulation de l’argent
Aujourd’hui l’UE est formée de 27 pays. Chacun conserve sa langue, sa culture, ses arts, son mode de vie et toutes les autres caractéristiques qui font son unicité, mais la disparition des restrictions commerciales et voyagistes a fait advenir une ère que tous les Européens que j’ai rencontrés personnellement et qui vivent ce système de l’intérieur considèrent comme positive.
En prenant l’UE comme exemple de ce qui peut se produire lorsque diverses nations oeuvrent ensemble à des objectifs communs, il est évident que la gouvernance mondiale peut s’avérer une bonne chose. Si elle entraîne la réduction ou l’élimination des barrières empêchant que soient satisfaits des besoins essentiels de chaque homme, de chaque femme et de chaque enfant de la planète, et cela, sans compromettre leur unicité, il est évident qu’il s’agirait d’un changement positif. Si les nécessités de la vie – la nourriture, l’eau, les médicaments, l’électricité et la technologie – étaient rendues accessible s tous les membres de notre grande famille planétaire, et si en même temps nous travaillions ensemble à résoudre les points de crise qui menacent notre avenir, sans doute que le monde bénéficierait alors d’une telle gouvernance.
L’un des objectifs avoués de la formation de l’UE était d’éliminer la compétition violente pour les ressources qui a causé les effusions de sang, les souffrances et les guerres du passé. Si une telle coopération se réalisait à l’échelle planétaire et comportait le partage des ressources humaines et naturelles, il est alors tout à fait possible que les guerres pour l’obtention des ressources deviennent choses du passé. La réalisation de ces objectifs contribuerait beaucoup à répondre aux trois critères déjà cités qui nous rendent violents et belliqueux : les menaces à notre vie, à notre famille et à notre mode d’existence.
Evidemment, la gouvernance mondiale comporte aussi un côté sombre. Si les systèmes et les politiques qui la font fonctionner sont fondés sur autre chose que les « quatre libertés » de l’UE, les avantages nommés plus haut ne pourraient jamais se matérialiser. Si, par exemple, les principes de la gouvernance étaient fondés sur la cupidité, le contrôle, le profit commercial et la corruption, les gens souffriraient toujours des disparités de fortune, du manque des nécessités de la vie, et du désespoir de pouvoir changer leur situation. Si c’était le cas, la gouvernance mondiale serait alors le pire scénario, parenté au futur sombre et terrifiant décrit par George Orwell, dans son roman 1984. Tout dépend donc de la manière dont elle s’effectuera.
Extrait du livre de Gregg Braden : Vérité essentielle – Activer la mémoire de nos origines, de notre histoire et de notre destinée aux Editions Ariane
retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Partager pour éléver les consciences à condition d'en respecter l'intégralité et de citer la source: http://la-source-des-sagesses.blogspot.fr

Recevez nos derniers articles

les coups de coeur

Maître

de Sagesse

Auteur Un-connu

Si tu te contentes de boire l'eau de mon puits, demain tu mourras de soif, soit parce que j'ai fermé la porte, soit parce que je suis en voyage.

Si tu veux étancher ta soif, creuse ton terrain et tu trouveras la source car elle est en toi.

Creuse ton puits, ainsi tu auras toujours de l’eau partout où tu iras.

Le puits est en toi,

la source est en toi.

Cherche et tu trouveras le trésor qui t’enrichira.

N’oublie jamais que celui qui compte sur la richesse d’autrui est semblable à celui qui fait un beau rêve dans lequel il reçoit beaucoup d’argent, et qui constate au réveil que sa poche est vide. Le bien des autres est pour nous comme la fortune d’un rêve.

Cherche en toi et tu trouveras.


CRÉER DE LA LUMIÈRE À PARTIR DE RIEN

A sa manière, Raymond Devos avait eu l’intuition de la nature ambiguë du vide, en expliquant dans un sketch que « rien … ce n’est pas rien. La preuve c’est qu’on peut le soustraire. Exemple : Rien moins rien = moins que rien ! Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose ! On peut acheter quelque chose avec rien ! En le multipliant. Une fois rien … c’est rien. Deux fois rien… c’est pas beaucoup ! Mais trois fois...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE POINT ZERO ET CHAMP AKASHIQUE

Le champs de Cohérence akashique Les mystiques et les sages nous informent depuis longtemps qu’il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l’information, connu sous le nom de «champ akashique». De récentes découvertes en physique quantique indiquent: celui-ci est réel et il a son équivalent dans le champ du point zéro qui sous-tend l’espace comme


----------------------------------------------------------------------------------------------------------


LES CHAMPS DE TORSION PRODUIT PAR LA CONSCIENCE EST LA CLÉ DE LA « THÉORIE DU TOUT »

Les champs de torsion, la clé de la « Théorie du Tout » incluant la conscience On attribue généralement la première recherche concernant la découverte du « champ de torsion » appellée aussi « 5ème force ou élement », au russe le Pr Mychkine dans les années 1800. C’est un collègue d’Einstein, le Dr Eli Cartan qui a le premier appelé cette force champ de « torsion »

------------------------------------------------------------------------------------------------------


LA LUMIÈRE D APRÈS L'ARBRE SÉPHIROTIQUE

D’après la tradition Kabbalistique, la lumière est née dans Ain Soph Aur (Lumière illimitée), qui lui-même est né dans Ain Soph (L’infini), qui lui-même est né dans Ain (Vide absolu). Cette lumière illimitée se manifeste comme une étincelle...


-------------------------------------------------------------------------



LA MEDECINE LUMIERE -1

La Médecine Lumière Commençons par quelques définitions: Qu'est ce qu'est la médecine: La médecine de type occidentale est la science et la pratique étudiant l'organisation du corps humain (physique, qq fois psychologique), son fonctionnement normal, et cherchant à le restaurer la santé par le traitement,.


-------------------------------------------------------------------------

LE LIVRE DE NOE OU LA MEDECINE INDIENNE

Originaire de l'Inde, la médecine Indienne, ou médecine orientale, est un système médical complet et cohérent, tout comme le sont la médecine occidentale ou la Médecine traditionnelle chinoise, par exemple. Il est considéré comme le plus ancien système médical de l'histoire humaine. La tradition indienne fait remonter ses débuts à 5 000 ans, même 10 000 ans. Toutefois, les écrits sur lesquels repose ce savoir médical..

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA TRADITION PRIMORDIALE -2

Tradition Primordiale et Torah de Sion : Aux source de la Kabbale Originelle. Mission d’un Peuple Élu pour la réaliser Les premières questions que nous poserons dans cet exposé, sont les suivantes: Y a-t-il véritablement une Mission d’Israël parmi les Nations ? La réponse est catégoriquement: Oui! Et elle ait été préfigurée par le Patriarche Abraham, ancêtre du peuple d’Israël, et des Juifs, à qui Dieu promis la Terre d’Israël en Héritage...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L ÂME HUMAINE, SELON LA PHYSIQUE QUANTIQUE

Boris Iskakov est né le 14 novembre 1934 à Magnitogorsk. En 1957, il a achevé ses études à l’Institut de techniques physiques de Moscou. Auteur de la théorie des réactions en chaîne dans l’économie, il a consacré une série d’ouvrages à l’application des méthodes mathématiques en agriculture. Docteur en économie, Boris Iskakov étudie depuis quelques années les méthodes statistiques et quantiques servant à modéliser les processus qui s’opèrent...
-------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE CORPS RÉCEPTEUR DE VIBRATION ELECTROMAGNÉTIQUE

La médecine occidentale est une médecine symptomatique, qui s’intéresse plus aux conséquences qu’aux causes. L’approche réductionniste de la médecine occidentale Les médecins aujourd’hui sont éduqués pour répondre de façon chimique à une extraordinaire diversité de symptômes, dont la plupart procèdent de mécanismes ...




LE TEMPS QUANTIQUE DANS LA KABBALE 2

Lumière Sans Fin (Ohr Ein Sof) et Récipient Primordial : la Vraie Réalité La réalité du 1% Toute cette réalité où, souvent, vous avez l’ impression de marcher sur une route qui ne conduit vers nulle part, où vous faites l’expérience de l’exil intérieur, de la relativité de tout, du manque de points de référence absolus, la Kabbale l’appelle la réalité du 1%. C’est une réalité où justement existent le temps, l’espace, le mouvement, ce qui...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

LUNE DE SANG, LA FIN ET LE DÉBUT DE NOUVEAU TEMPS

Lune de sang Le livre de la Genèse dit que DIEU utilise le soleil, la lune et les étoiles pour des signes et les saisons. De tels exemples peuvent être trouvés dans la Bible, d ailleurs le calendriers juifs et basé à la fois sur le calendrier solaire et lunaire. Or il va apparaitre ces années des Eclipses 2014 et 2015, pendant les fêtes juives appelées les Tetrades, au cours desquelles, à chaque fois, il s’est passé un évènement...

------------------------------------------------------------------------------------------------------

À la différence de l’espace, le temps est une dimension incontrôlable. Qu’on le veuille ou non, la flèche du temps semble dirigée invariablement vers le futur. « Nous ne nous baignons jamais deux fois dans le même fleuve », précisait Héraclite. Plus de deux millénaires se sont cependant écoulés depuis cette affirmation du philosophe grec. Aujourd’hui, à l’heure de la science atomique et de la conquête spatiale, notre regard sur le cosmos...